Jeux Européens: le boxeur belge Ziad El Mohor à une victoire d’une médaille

Jeux Européens: le boxeur belge Ziad El Mohor à une victoire d’une médaille
Belga

Ziad El Mohor, dernier boxeur belge encore en lice aux Jeux Européens de Minsk, a réalisé un combat presque parfait mardi en huitièmes de finale des lourds-légers (-81 kg). Le Belge de 23 ans a battu, à l’unanimité des juges dans chacun des trois rounds, le Tchèque Jan Muzik. Si El Mohor bat mercredi l’Azéri Loren Alfonso Dominguez, il se qualifiera pour le dernier carré et sera assuré de ramener une médaille en Belgique.

Entré en lice très tôt mardi sur le plan d’eau de Zaslavl, situé au nord de Minsk, le kayakiste Artuur Peters a signé le 6e temps de sa série en K1 1.000 mètres, en 3 : 34.573, où seul le premier se hissait directement en finale. Onzième des Jeux Olympiques de Rio en 2016, Peters a ensuite terminé 2e de sa demie en 3 : 27.084, validant son ticket pour la finale de mercredi (10h10).

Sa sœur Hermien et Lize Broekx, engagées en K2 500 m, se sont elles qualifiées directement pour la finale après avoir terminé 3e de leur série en 1 : 38.476. Peters et Broekx tenteront de décrocher une médaille mercredi (10h35).

Après sa victoire au bout du suspense en huitièmes lundi soir, le pongiste Cédric Nuytinck (ITTF 44) s’est incliné en quarts de finale du simple messieurs devant l’Ukrainien Lei Kou (ITTF 88) sur le score de 4 sets à 2 (10-12, 11-8, 11-8, 11-8, 4-11, 12-10). Cette défaite a pour conséquence de priver, au moins provisoirement, le Belge d’une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. En effet, trois tickets, réservés aux médaillés, étaient en jeu dans la capitale biélorusse.

Quatre badistes belges ont disputé mardi leur deuxième match de poule. Battue lundi, Lianne Tan, décuple championne de Belgique, n’a pas été inquiétée par la locale Alesia Zaitseva (21-10, 21-8). Elle se qualifiera pour les huitièmes en cas de victoire mercredi dans son dernier match de groupe.

Maxime Moreels (BWF 95), déjà battu lundi, a dû une nouvelle fois rendre les armes. Le Nivellois de 28 ans a vu se dresser sur sa route le Danois Anders Antonsen, 13e mondial, contre lequel il a logiquement perdu 2 sets à 0 (21-15, 21-9).

En double dames, Lise Jaques et Flore Vandenhoucke (BWF 63) n’ont pas aligné une deuxième victoire de rang, perdant 2-0 (21-16, 21-11) contre les Françaises Emilie Lefel et Anne Tran (BWF 27). La paire belge jouera mercredi sa qualification pour les quarts de finale.

En tir à l’arc (recurve), Charlotte Destrooper a vu son parcours s’arrêter dès le premier tour, battue à l’issue d’une flèche supplémentaire décisive. La Belge, à égalité avec l’Ukrainienne Anastasiia Pavlova après cinq salves (5-5), a fait 7, contre 10 pour son adversaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Avec 44,6
% des voix, Georges-Louis Bouchez devance nettement Denis Ducarme, 25,1
%. Mais un duel les attend désormais.

    Présidence du MR: Bouchez a convaincu le sommet, pas assez la base

  2. «
Dans ma carrière de journaliste, j’ai essayé de raconter la vérité. Au cinéma, je m’amuse en jouant avec la réalité.
»

    Michel Denisot au «Soir»: «La télé doit rester la télé et pas devenir les réseaux sociaux»

  3. Origi et Praet jouent peu avec les Diables rouges. Ils pourraient profiter des deux matchs à venir pour accumuler un peu de temps de jeu.

    Plusieurs Diables rouges lancent leur sprint final pour l’Euro

La chronique
  • La radicalité ordinaire, on commence à s’y habituer au lieu de s’en étonner

    Dans mes dernières chroniques, j’ai évoqué à plusieurs reprises une montée en puissance des revendications citoyennes dans le champ politique. Elle se traduit notamment par des bras de fer avec le pouvoir, par des tentatives de faire plier les autorités, de les contraindre à abandonner un projet ou une décision ou, à l’inverse, de les forcer à légiférer dans un sens précis, à exécuter un ordre venu de la rue ou d’un collectif de citoyens.

    Les stratégies utilisées pour atteindre de tels objectifs sont multiples, et plus ou moins légales selon les cas ; les sujets concernés sont infiniment variés ; les citoyens impliqués, enfin, s’organisent de différentes manières, plus ou moins structurées, plus ou moins dépendantes des réseaux sociaux. Mais ce qui frappe, surtout dans un pays habitué à voir la société civile s’exprimer, c’est la radicalité accrue de nombreuses revendications, la jeunesse, souvent, de celles et ceux qui les portent, et la détermination avec laquelle les citoyens tentent d’obtenir gain...

    Lire la suite

  • Augmenter le salaire minimum, en se montrant visionnaire

    Travailler, juste pour survivre. C’est ce que dénoncent les défenseurs d’une hausse du salaire minimum. Et à la lecture des portraits que nous publions ce matin, on peut difficilement leur donner tort. Les salariés dont la rémunération se situe au niveau du plancher interprofessionnel, ainsi que tous ceux dont le revenu mensuel s’en approche, vivent une existence où le début du mois est un répit et où les maigres marges précieusement épargnées servent à prévenir le prochain coup dur, la prochaine grosse facture. C’est un salaire de la peur...

    Lire la suite