Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: Mark Esper, un «dur» à la tête du Pentagone

Le nouveau secrétaire américain à la Défense devra rétablir la confiance entre les alliés avant le sommet de l’Otan en décembre à Londres.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 3 min

Lorsque Mark Esper croisera pour la première fois ses homologues à l’Otan, ce mercredi à Bruxelles, en qualité de nouveau secrétaire américain à la Défense temporaire, certains le reconnaîtront sans peine : ce Pennsylvanien de 55 ans à la carrure large exerçait déjà les fonctions de secrétaire aux Armées depuis novembre 2017. A Washington, un véritable soulagement prévaut dans les rangs républicains et à la Maison Blanche : depuis la démission en décembre 2018 du dernier secrétaire à la Défense titulaire, Jim Mattis, le Pentagone faisait figure de poulet sans tête. Le second de Mattis, Patrick Shanahan, avait été nommé à sa succession à titre temporaire. Mais il ne suscitait guère d’enthousiasme, n’affichant aucune expérience militaire avec son passé d’employé civil de la firme aéronautique Boeing. Les révélations d’une violente conjugale en 2010 par le quotidien USA Today avaient fini de grever ses chances d’être confirmé par le Sénat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs