Accueil

Négociations gouvernementales: pression sur le CDH qui ne veut pas craquer

PS et Ecolo espèrent que le CDH renonce à l’opposition. Ou que des élus centristes les soutiennent en Wallonie. Nous les avons interrogés : ils se montrent inflexibles. Le CDH aussi, malgré quelques voix discordantes.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

La contestation commence-t-elle à monter au CDH ? Et ce, après la décision du bureau, le 5 juin, d’opter pour l’opposition à tous les étages ? Dès le lendemain de la défaite électorale, des voix se sont élevées pour suggérer de ne plus participer à aucun gouvernement ; d’autres (comme celles de Joëlle Milquet ou René Collin) prônaient de ne rien décider dans la précipitation et sous le coup de l’émotion. Après débat et évaluation internes, la décision fut donc prise, à l’unanimité : ce serait l’opposition.

Mais depuis la tentative de gouvernement coquelicot wallon (PS-Ecolo), centré sur les urgences sociales et climatiques, certains humanistes commencent à se demander si, tout compte fait, la place du CDH ne serait pas aux responsabilités, en appui à ces défis. Alors, l’unanimité orange se fendille-t-elle réellement ?

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

26 Commentaires

  • Posté par Dewamme Claude, mercredi 26 juin 2019, 15:51

    Allons ,Joëlle ,un petit effort .Re-scotchez -vous au PS qui vous a permis de survivre ainsi pendant plus d'une décennie... Claude Dewamme

  • Posté par godin Pierre, mercredi 26 juin 2019, 15:10

    Si le CdH devait "encore" changer d'attitude et ne pas accepter une cure d'opposition RADICALE comme annoncé par le président, il devrait en même temps changer de nom et opter pour "GdH", la Girouette Démocratique et Humaniste. Il faut que ce parti retrouve une "âme" après les errances irresponsables d'un ancien Président qui va "se la couler douce" à l'Europe.

  • Posté par Gabriel Jacqueline, mercredi 26 juin 2019, 16:33

    Bien d'accord. Comment faire confiance à un parti qui change de camp au milieu d'une législature? J'espère que le "non" de Maxime Prevost ne reflète pas un moyen de se faire prier et obliger les autres partis à accepter leurs conditions!

  • Posté par Bibliothèque , mercredi 26 juin 2019, 13:25

    "Pression " => voilà un mot qui interpelle venant de partis qui prônent la force des convictions !!! Totalitarisme de gauche ???

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 26 juin 2019, 17:38

    Préférez-vous le totalitarisme de l'argent, du profit à tout prix, particulièrement mortifère sur toute la planète (pour les humains, les autres êtres vivants, les écosystèmes, les océans, les forêts, etc.) ?

Plus de commentaires

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs