Une version augmentée de «Avengers: Endgame» dans les salles dès vendredi

Une version augmentée de «Avengers: Endgame» dans les salles dès vendredi

Astuce pour battre le record historique d’«Avatar» au box-office mondial ? «Avengers: Endgame» n’a pas encore quitté les salles de cinéma que les studios Marvel ont déjà annoncé mardi son «retour» sur les écrans, avec une version augmentée du dernier épisode de la saga.

>Avengers Endgame a failli avoir une fin très différente

D’après les chiffres de la société spécialisée Exhibitor Relations, «Avengers: Endgame» a récolté 2,749 milliards de dollars au total dans le monde entier depuis sa sortie fin avril.

Grâce à un démarrage en trombe (plus de 1,2 milliard de dollars pour son premier week-end d’exploitation), il avait aisément détrôné «Titanic» à la deuxième place du box-office mondial.

Mais le 22e film de l’univers cinématographique Marvel a depuis lors beaucoup perdu de son élan et il accuse encore quelque 40 millions de retard sur le numéro un «Avatar», sorti en 2009.

« Magie Marvel »

A partir de vendredi, Marvel espère redonner un peu de souffle à «Avengers: Endgame» en proposant aux fans une nouvelle version du film, augmentée avec une «scène inachevée» qui avait été supprimée de la version d’origine et une vidéo d’introduction par le réalisateur Anthony Russo.

«S’ils parviennent à susciter suffisamment d’intérêt pour cette opération et que le film reste assez longtemps à l’affiche», le dernier épisode des Avengers pourrait battre le record d’«Avatar», estime Paul Dergarabedian, expert de la société Comscore.

Le but de cette version augmentée est aussi d’aider à la promotion du prochain film Marvel, «Spider-Man: Far From Home», relève-t-il.

Ce nouvel opus, une collaboration originale entre Marvel (groupe Disney) et les studios Sony qui détiennent les droits cinématographiques pour l’homme-araignée, reprend l’histoire de l’univers Marvel là où «Endgame» l’a laissée. Un «aperçu spécial» du nouveau film est d’ailleurs prévu pour accompagner la version augmentée d’«Endgame».

«C’est un des nombreux moyens de faire durer la magie Marvel», commente M. Dergarabedian.

Le «retour» des Avengers sur les écrans est d’autant plus virtuel qu’il n’a jamais disparu des salles américaines depuis sa sortie: il était encore dans 985 cinémas le week-end dernier aux Etats-Unis et au Canada, où il a récolté deux millions de dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©News

    Anderlecht: lettre aux aveugles selon l’évangile de Saint-Vincent

  2. Les arrestations ne sont pas indicatrices du nombre de migrants en transit
: certains migrants ont pu être interpellés dix fois sur l’année, d’autres jamais.

    Le nombre d’arrestation de migrants en transit en hausse de 37% en 2018

  3. Applaudi par ses ministres et les députés de la majorité, Charles Michel quitte la Chambre, son porte-documents à la main. C’était le 18 décembre 2018. © Belga.

    Il y a un an, Charles Michel remettait sa démission au Roi

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Allez, allez, une seule issue: oser le schwung!

    On ne peut pas dire que les planètes sont bien alignées pour la petite Belgique. Cela fait un an que nous sommes sans gouvernement, six mois qu’on a voté, avec deux nouveaux informateurs qui tentent de trouver une sortie de crise – le Graal, on n’y croit plus – et le sondage que nous publiions ce week-end donnait pour la première fois de notre histoire une domination des partis nationalistes séparatistes dans le groupe linguistique néerlandophone qui pèse désormais près du tiers du Parlement fédéral.

    ...

    Lire la suite