Coalition en Wallonie: PS et Ecolo recevront 100 ambassadeurs de la société civile

Après plusieurs jours de contacts discrets, Ecolo et le PS débuteront ce jeudi les consultations avec la société civile. Les contacts se dérouleront au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles jeudi, puis au parlement de Wallonie ce vendredi. L’ambition sera de «débattre des lignes directrices sur base desquelles se construiront les futures déclarations de politique gouvernementale et sociétale».

Une centaine d’acteurs de la société civile seront reçus par les deux formations politiques. «Ces lignes directrices ne constituent pas à ce stade un projet d’accord de gouvernement finalisé, mais une ébauche des priorités gouvernementales pour les cinq années à venir. Les deux formations souhaitent les enrichir des apports de la société civile et des échanges qu’elles pourront nouer avec ses acteurs», lit-on dans un communiqué publié par Ecolo.

Plus tard, les lignes directrices rédigées par PS et Ecolo mais nourries dès lors par les contributions de la société civile seront soumises à chacun des 75 députés du parlement wallon et des 89 élus de la Fédération qui devraient déterminer sur cette base s’ils peuvent soutenir des gouvernements. Ces gouvernements seraient dès lors minoritaires, sans doute ouverts à la société civile, et peut-être soutenus de l’extérieur. C’est en tout cas l’espoir des socialistes et des écologistes.

Mais dans Le Soir, les députés du CDH, principale cible du PS et Ecolo, ne semblent absolument pas déterminés à faire l’appoint pour que le gouvernement PS-Ecolo puisse s’installer. D’ailleurs, dit par exemple André Antoine, «il n’y aura pas de décision individuelle sur la note présentée par le PS et Ecolo, mais une décision collective.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous