Accueil Société Enseignement

90,5% des élèves ont réussi le CEB: tous les résultats (infographie)

Les résultats sont similaires à ceux des dernières années. C’est en français que le niveau des élèves belges est le moins bon.

Infographie - Journaliste au service Web Temps de lecture: 2 min

Les résultats du CEB sont stables d’année en année, a indiqué Marie-Martine Schyns au micro de Bel RTL. En 2019, ce sont 90,5 % des élèves de 6e primaire qui ont réussi l’épreuve, soit 46.211 élèves, contre 90,6 % en 2018. « Un élève sur dix n’a pas réussi », précise la ministre de l’Enseignement sortante. « Mais on peut quand même constante une stabilité dans les résultats », a-t-elle ajouté avant de préciser qu’il s’agissait bien de la réussite du CEB et pas de l’année, puisque c’est le conseil de classe qui reste souverain.

C’est en français que les élèves belges ont les moins bons résultats, en particulier l’épreuve du savoir écrire. Un élément qu’il faut analyser plus en détail, selon Schyns. « Quand on compare aux résultats des cinq dernières années, c’est légèrement inférieur. On a une moyenne de 70 %, contre 73 % ces cinq dernières années ».

À ceux qui estiment que l’examen du CEB n’est pas assez dur, la ministre sortante tient à rappeler que le test, qui existe depuis des années, est « calibré en fonction des compétences attendues en fin de sixième primaire. (…) Il n’est pas question de nivellement pas le bas ».

La moyenne des résultats obtenus par l’ensemble des élèves est de :

• 70,98 % en français,

• 74,47 % en mathématiques,

• 76,18 % en éveil (histoire-géographie et sciences).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, vendredi 28 juin 2019, 2:08

    TROISIEME FOIS QUE JE FAIS CE COMMENTAIRE! IL A DISPARU DEUX FOIS! POURQUOI? J'essaie d'une autre manière . A Naeije Robert.Je partage entièrement votre avis : "TOUT LE MONDE SAIT QUE CE N'EST PAS VRAI" ET la ministre prétend le contraire! POURQUOI?La réponse est dans la citation de Boris Cyrulnik (célèbre psychiatre) : "Si vous voulez leurrer quelqu'un racontez lui ce qu'il espère.C'est ce que font les hommes politiques".Et les parents ont envie d'entendre que leurs enfants sont très intelligents!

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 26 juin 2019, 16:27

    EXTRAIT DE L'ARTCLE : "C’est en français que les élèves belges ont les moins bons résultats, en particulier l’épreuve du savoir écrire". Ma question : "comment pourrait-il en être autrement? vu que : 1)les élèves n'ont jamais à écrire des phrases complètes mais compléter des textes à "trous" avec des mots;2) dans les cours du primaire, les textes exprimant la matière ont disparu et ont été remplacés par des flèches, des barres, et des tableaux en tout genre qui dispensent de lire et d'ECRIRE;3) la rédaction implique l'étude sytématique de la grammaire de la syntaxe et de l'orthographe; 4)les élèves n'ont que rarement des travaux de "rédaction" alors que rédiger est l'une des compétences les plus dures qui soient et ne peut être acquise que par un travail, lent, progressif et CORRIGE.

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 27 juin 2019, 7:01

    Bien d'accord. J'ai moi aussi relu les questions du CEB. Je trouve que beaucoup sont ambigües parce qu'elles utilisent un mode de communication qui a perdu sa clarté par évacuation de la grammaire de base et du caractère univoque des symboles mathématiques. Les enfants sont devenus beaucoup plus qu'auparavant dépendants de la transmission du savoir au sein de leurs familles.

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 26 juin 2019, 15:22

    Marie Jaspers Le CEB est sensé évalué les compétences de base! Quand le résultat est de 90 % alors que les élèves arrivant en 1° S ne savent ni LIRE, NI ECRIRE UNE PHRASE CORRECTE QUI A DU SENS, NI CALCULER PAR ECRIT ET MENTALEMENT,N'ONT QU'UN VOCABULAURE TRES PAUVRE (ILS PARLENT AVEC LEURS PROPRES MOTS!!!), N'ONT AUCUNE IDEE DE CE QUE CONNAÏTRE PEUT SIGNIFIER, ON PEUT SE DEMANDER CE QUE SONT LES COMPETENCES DE BASE! J'ai analysé toutes les questions de maths, de tous les CEB à partir de début 2010, sur base des programmes officiels et j'ai prouvé que de 5 à 26 % des questions sont de niveau 6°P, 40 % de niveau 5°P et le reste de niveau inférieur : il y a même des questions hyper-simplistes de 3°P.En plus de ce niveau scolaire qui contrairement, à ce que dit la ministre, ne balaye pas tout, les questions sont très simplistes.Le problème se pose pour les élèves et leurs parents qui pensent que cette réussite va leur permettre d'aborder la 1°S sans difficulté et bien non , c'est la débâcle! Cette épreuve est une supercherie pour la population! Mais qu'importe aux politiques : ils peuvent clamer victorieusement que l'enseignement primaire est bon vu le taux de réussite et de plus de 90 %! C'est vraiment ne rien connaître aux statistiques que dire que le niveau a légèrement baissé alors que la différence est de 14 centième de %!!!

  • Posté par Debrabander Jean, mercredi 26 juin 2019, 13:41

    90% de réussite au CEB : ou le test est trop facile, ou il faut expliquer qu'un élève sur deux double en secondaire ! Et si le "savoir écrire" est si faible, quand un(e) ministre aura-t-il (elle) le courage d'imposer une dictée par jour en primaire, comme en France ?

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une