Accueil Société

Un Belge parti combattre en Syrie perd sa nationalité

Il est condamné à 28 ans de prison pour meurtre en Syrie.

Temps de lecture: 1 min

La cour d’appel d’Anvers a condamné ce mercredi Akim E., un homme de 26 ans parti combattre en Syrie, à 28 ans de prison pour meurtre en Syrie. Le jeune homme originaire de Vilvorde perd la nationalité belge. Il a également été mis à la disposition du tribunal de l’application des peines (TAP) pendant 15 ans.

► L’histoire d’Hakim Ellouassaki parti en Syrie en octobre 2012

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Graas Thierry, mercredi 26 juin 2019, 10:30

    Cette sanction est exemplaire et devrait devenir la norme pour tous ces excités de retour dans nos démocraties qu'ils exècrent, de toute façon.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko