Un nombre record de phoques échoués sur la Côte en 2018

Un nombre record de phoques échoués sur la Côte en 2018

Un nombre record de 43 phocidés morts ou agonisants se sont échoués sur nos plages en 2018, alors qu’ils n’ont jamais été aussi nombreux à peupler la Côte belge, lit-on mercredi dans un rapport de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (IRSNB) sur les mammifères marins. Les filets et déchets de pêche constituent un risque réel.

Les phoques communs sont aujourd’hui bien plus nombreux sur la Côte qu’au cours des dernières décennies. «L’année dernière, des individus ont été observés tous les jours sur la Côte et dans nos ports», souligne l’IRSNB. La croissance de leur population en mer du Nord est principalement due à «la protection légale de l’espèce, aux initiatives pour la réhabilitation des phoques en difficulté et aux mesures générales pour la protection de l’environnement», se félicite l’institution.

Les cadavres également plus nombreux

Malheureusement, le nombre d’échouages suit la même trajectoire. L’année dernière, 43 phocidés se sont échoués sur nos plages. Parmi ceux-ci, le nombre de phoques communs reste stable au cours des années, mais les phoques gris et les cadavres décomposés de phocidés ont été plus nombreux. Au moins six ont été pris dans des filets de pêche.

«Les phoques se retrouvent souvent pris dans des déchets de pêche et il semble que ce problème soit de plus en plus fréquent dans la partie méridionale de la mer du Nord», pointe l’IRSNB. «Un juvénile est ainsi décédé après une longue agonie, étranglé par un morceau de corde», ajoute l’institution, selon qui les déchets en plastique et de pêche constituent un risque réel pour ces animaux.

134 mammifères échoués

Le Sealife de Blankenberge a par ailleurs pris en charge 30 phoques en situation de vulnérabilité, parfois pour les soustraire à la curiosité des promeneurs qui les dérangeaient et/ou car ils présentaient des traces de morsures, probablement infligées par des chiens errants sur la plage.

Outre les phoques, les scientifiques ont également observé davantage de marsouins communs au large de la Côte et de très nombreux grands dauphins entre avril et septembre. Au total, 134 mammifères marins se sont échoués sur nos plages, dont 89 marsouins communs, un nombre similaire à la moyenne des dernières années.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

  3. © Reuters.

    Meghan et Harry: la sécurité et les finances du couple, deux sujets sensibles

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite