Le Conseil d’État a rejeté les recours contre la construction de la prison de Haren

La prison de Haren
La prison de Haren

Le projet d’établissement pénitentiaire – pour rappel, 1.190 places, soit la future plus grande prison du pays – faisait l’objet d’un recours en annulation devant le Conseil d’État. Une procédure qui visait à attaquer le permis d’environnement et le permis d’urbanisme accordés par la Région bruxelloise au consortium Cafasso – chargé par le pouvoir fédéral d’assurer la construction et la maintenance du futur édifice durant 25 ans.

Ce mercredi, le Conseil d’État a rejeté les recours contre la construction de la prison de Haren, a annoncé Koen Geens, le ministre de la Justice.

« La construction de la prison de Haren est résolument sur les rails », a-t-il commenté sur twitter.

L’établissement est appelé à remplacer à terme les prisons de Saint-Gilles, de Forest et de Berkendael, dont l’état de vétusté est régulièrement dénoncé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous