L’AMA a détecté plus des 100 cas suspects de dopage provenant du laboratoire de Moscou

L’AMA a détecté plus des 100 cas suspects de dopage provenant du laboratoire de Moscou
BELGAWORLD

Plus de 100 cas suspects de recours au dopage ont émergé d’une première vague d’analyses provenant du laboratoire antidopage de Moscou, a annoncé l’Agence mondiale antidopage (AMA) mercredi.

Le chef de l’AMA Craig Reedie a parlé de ’cas importants’ et de ’progrès significatifs’ mercredi lors d’une session du Comité Olympique International (CIO). Reedie a ajouté que l’AMA était occupée à préparer des preuves à destination des fédérations sportives pour que celles-ci puissent traiter les cas prioritaires. Si les fédérations ne voulaient pas prendre en charge ces affaires, l’AMA a annoncé qu’elle enverrait les données récoltées à la Cour d’Arbitrage du Sport.

L’AMA avait annoncé fin avril avoir récupéré plus de 2.200 échantillons dans l’ancien laboratoire moscovite, au cœur du système de dopage institutionnel ayant régné en Russie entre 2011 et 2015.

La transmission des données du laboratoire était une des conditions demandées par l’AMA pour la réintroduction de l’Agence antidopage russe (Rusada), décidée en septembre 2018.

La fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a fait de l’analyse de ces données une condition préalable à un retour de la Russie, privée d’athlétisme international depuis novembre 2015 à cause d’un vaste scandale de dopage.

Mardi l’IBU, la fédération internationale de biathlon, a suspendu pour 4 ans les Russes Alexander Chernyshov et Alexandr Pechenkin sur base des données récoltées dans le laboratoire moscovite.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous