Accueil Monde Europe

Allemagne: un néo-nazi avoue le meurtre d’un élu pro-réfugiés

Walter Lübcke, qui avait défendu la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel, a été retrouvé mort chez lui le 2 juin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est bien pour ses idées pro-migrants que Walter Lübcke, un élu CDU de la Hesse, a été assassiné. Le 2 juin dernier, l’homme de 65 ans avait été retrouvé sur la terrasse de sa maison à Wolfhagen, près de Kassel, baignant dans son sang après avoir reçu une balle à bout portant. L’analyse des traces ADN sur ses vêtements avait rapidement conduit à l’arrestation d’un suspect appartenant à l’extrême droite. Ce mercredi, Stephan Ernst a fini par avouer être l’auteur du coup de feu. Âgé de 45 ans, ce membre du parti néo-nazi NPD était déjà connu de la police après sa condamnation en 1993 pour un attentat perpétré contre un foyer de réfugiés à Hohenstein-Steckenroth. Un acte motivé par « la haine des étrangers ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs