Accueil Monde Europe

Didier Reynders, l’homme derrière la carapace

On dit de lui qu’il est brillant mais arrogant. Froid mais plein d’humour (caustique). Et candidat à tout. Mais que masque l’image de Didier Reynders, à qui vient d’échapper le secrétariat du Conseil de l’Europe  ?

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 8 min

A 60 ans, Didier Reynders peut se targuer d’une brillante carrière : chef de cabinet à 25 ans, président de la SNCB à 27, ministre des Finances pendant douze ans, ministre des Affaires étrangères depuis 2011, vice-Premier depuis 2004, sans oublier ses sept ans de présidence du MR.

Beau parcours…

Mais à côté de ces succès, quelques douloureux revers le jalonnent : l’échec de l’Orange bleue en 2007 (lorsqu’il tente vainement l’alliance entre libéraux et sociaux-chrétiens) ; le poste de commissaire européen qui lui échappe en toute dernière minute en 2014 ; ce 16, rue de la Loi qu’il n’a jamais pu investir. Et à présent ce secrétariat du Conseil de l’Europe qu’il rate pour une cinquantaine de voix, alors qu’on le donnait favori.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, vendredi 28 juin 2019, 2:13

    ETRE BRILLANT! C'est un crime, actuellement, dans un monde dominé par la médiocratie! Combien de politiciens le sont??? Alors, on ne le lui pardonne pas!

  • Posté par Bayens Remi, jeudi 27 juin 2019, 12:51

    La Belgique n'aime pas les gens intelligents qui se montrent en public. En politique, ils ont tous été broyés. Ce seront des gens comme lui qui nous manqueront à l'avenir., on aime la médiocrité et les manipulateurs et démagogues. Nous avons besoin de gens comme lui.

  • Posté par Gabriel Jacqueline, jeudi 27 juin 2019, 18:50

    J'espère qu'il lira votre message. Même si on n'aime pas l'homme, il est certainement une des rares valeurs parmi nos politiciens.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 27 juin 2019, 13:33

    Tout le poids du mépris, qui attise la haine, la rancoeur.

  • Posté par Camal André, jeudi 27 juin 2019, 11:52

    Brillant? Pouvez-vous me citer un brillant résultat ayant amélioré significativement la vie des Belges?

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs