Accueil Opinions

Faut-il interfédéraliser ou mieux fédéraliser l’Irpa?

L’institut du patrimoine suggère d’impliquer dans sa gestion les entités fédérées, sans entraver le fédéral. Faut-il soutenir l’idée ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Comme tous les établissements scientifiques fédéraux (ESF), l’Institut royal du patrimoine artistique (Irpa) a souffert ces dernières années de coupes claires et cumulées dans ses budgets, d’une interprétation fédérale ultra-rigoriste des normes comptables européennes et d’un déclassement dans l’agenda politique qui n’est sans doute pas étranger à la composante nationaliste du dernier gouvernement. Début juin, de manière inédite, l’Irpa publiait un mémorandum très intéressant où l’Institut rappelait les « moyens limités et pénalisants » qui sont désormais les siens tant en termes de budget que de personnel (Le Soir du 7 juin

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs