Consultations en Wallonie: «Un moment charnière» et des rencontres «particulièrement utiles» pour Ecolo

Rencontre entre le PS, Ecolo et plus de 100 acteurs de la société civile
Rencontre entre le PS, Ecolo et plus de 100 acteurs de la société civile - Photo News

Jusqu’à présent, les rencontres que nous avons eues ont été particulièrement utiles. Elles nous ont notamment permis de mettre le doigt sur des dimensions que nous avions oubliées», a estimé le co-président d’Ecolo, Jean-Marc Nollet, jeudi après-midi, alors que se poursuivent, au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), les consultations du duo PS-Ecolo avec des représentants de la société civile.

En début d’après-midi, les négociateurs des deux partis avaient déjà rencontré des responsables du secteur de l’enseignement obligatoire, du monde académique, la recherche et de la culture. Sur le coup de 14 heures, des représentants des médias ont pris place autour de la table de discussions pour un entretien qui, comme les autres, devrait durer une heure trente.

«Les apports des gens que nous rencontrons sont très riches. Ils pourront évidemment être intégrés dans nos lignes directrices qui seront ainsi enrichies et plus précises», a poursuivi Jean-Marc Nollet en évoquant «un moment charnière» pour des discussions avec la société civile «puisque les choses ne sont pas figées».

>Coalition en Wallonie: PS et Ecolo recevront 100 ambassadeurs de la société civile

fance et jeunesse, démocratie et citoyenneté, santé et sécurité sociale

«Notre document final sera certainement plus précis que le texte initial. Les acteurs de terrain que nous consultons s’engagent en effet à nous transmettre des notes reprenant des éléments détaillés, ce qui nous permettra d’être plus forts», a ajouté le co-président d’Ecolo en soulignant par ailleurs «l’importance de faire le lien entre la FWB et la Wallonie».

«Ce qui est important également, c’est que ce qu’il se passe aujourd’hui se poursuive durant toute la législature», a-t-il conclu.

Après le secteur des médias, les négociateurs PS et Ecolo rencontreront encore jeudi, des représentants du monde de l’enfance et de la jeunesse, de la démocratie et de la citoyenneté et, pour clôturer le bal, de la santé et de la sécurité sociale.

Vendredi, les consultations reprendront, à Namur cette fois, sur des thèmes davantage liés aux compétences de la Région wallonne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. En 2020, la liste des travaux en attente flirte avec les 113
millions d’euros alors qu’il y a moins de 20
millions à distribuer.

    Ecoles: quatre classes sur dix risquent la fermeture dans les 5 à 10 ans

  3. © Photo News.

    Au Parlement, la coalition Vivaldi se démarque pour voter les lois

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite