Affaire Benalla: pas de poursuites pour «faux témoignage» contre le directeur de cabinet de Macron

Affaire Benalla: pas de poursuites pour «faux témoignage» contre le directeur de cabinet de Macron

La procédure ouverte par le parquet de Paris, pour des soupçons de «faux témoignage» devant la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla, a été classée sans suite pour le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, a indiqué jeudi le parquet de Paris.

Pour l’ex-collaborateur de l’Elysée Alexandre Benalla et l’ancien employé de LREM Vincent Crase, également concernés par ces investigations ouvertes à la suite d’un signalement du Sénat, le parquet précise qu’il examinera la suite à donner à la procédure une fois terminées les enquêtes judiciaires les visant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour 3,3 médecins partant à la retraite un seul est formé pour le remplacer.

    Ça se confirme: la Belgique va bien manquer de médecins généralistes

  2. Les passagers dans une gare de Wuhan sont passés au détecteur de température par infrarouge.

    Le nouvel an chinois en quarantaine pour endiguer le coronavirus

  3. © Mathieu Golinvaux.

    Arno à l’AB: un résumé parfait de ses 50 ans de carrière

  • Fume, c’est du belge…

    Avec sa profession de foi unitariste, Georges-Louis Bouchez vient de rendre un double service au Roi : le tout nouveau président du MR sert en effet d’un côté le core business royal en prônant un retour inespéré à la bonne vieille Belgique unitaire et, de l’autre, il donne au souverain une bonne raison de remercier deux informateurs qui pourraient revenir bredouilles au Palais. L’informateur royal vient en effet de s’égarer dans les pages du magazine Wilfried car un informateur, ça ne cause pas, ça négocie. Le jeune homme l’a...

    Lire la suite