Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: les socialistes sont divisés sur le port du voile dans la fonction publique

Le sujet s’invitera à la table des négociations bruxelloises. « Si le sujet a été clivant et crispant, c’est révélateur d’un débat qui n’a pas eu lieu avant les élections. Il faut l’avoir » explique le PS.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

En campagne, on a vécu l’enfer. » Cette phrase d’un ténor socialiste bruxellois résume un sentiment très largement partagé au sein du parti. « Au début, on nous parlait d’emploi, d’école, de santé. Et puis on ne nous a plus parlé que du port du voile et de l’abattage rituel. » Pour la plupart, le tournant, c’est Ecolo qui le marque, avec son tract – la polémique éclate dix jours avant le scrutin mais le document circulait déjà avant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Hugues CREPIN, vendredi 5 juillet 2019, 12:05

    Le problème n'est pas un voile qui ne fait même pas partie de l'Islam ou alors de ses interprétations très rigoristes (il ne tient que sur l'interprétation d'un seul mot (parure/agrément/atours: " زِينَتَهُنَّ " ) dans 24.31. Mais plus encore ce qui bvient avec : non-mixité, refus de service, problèmes avec la nourriture, exigence de prières, accomodements systématiques et rigides pour les fêtes religieuses, .... Même au sein de ce verset, le sens est contradictoire et oubliant que jadis les femmes servaient aussi de porte-monnaie en portant des bracelets et des boucles d'oreille conçu pour transporter des monnaies d'échange (perles et pièces trouées) ce qui donne évidemment un sens nettement différent au verset et beaucoup moins tordu. Et je vais éviter l'aspect Hadith évidemment. La situation n'est pas si simple et aujourd'hui, les "autorités" religieuses musulmanes peinent à justifier et surtout à définir ce qu'est un "voile".Il semblerait donc que ce soit un faux problème, basé sur des habitudes culturelles voire une lecture islamiste du coran. Donc, ce n'est pas vraiment le voile mais le signe d'une irruption assez agressive de la relgion et d'une pratique très envahissante et imposée.

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 28 juin 2019, 20:28

    Les socialistes feraient mieux de se souvenir des idéaux et traditions qui leur ont donné naissance. Robert Owen, qui le premier parla de "socialisme" et qui est à l'origine du Labour en Angleterre, disait: "There is no sacrifice ... which I would not have willingly and joyously made to terminate the existence of religion on earth".

  • Posté par Oudaert vIVIANE, vendredi 28 juin 2019, 17:37

    Ce foulard est porté comme une provocation, un besoin de s'affirmer, de se comparer aux autres. Il serait temps d'arrêter cette polémique. L'état belge est laïque et les signes religieux sont interdits dans les services publiques. Ce sont les atermoiements des politiques qui ont gonflé le sujet. Il est temps de remettre les pendules à l'heure et cela n'a rien à voir avec de la discrimination.

  • Posté par GODFROID Thierry, vendredi 28 juin 2019, 17:14

    Et on va donc autoriser aussi la kippa, la soucoupe des pastafariens, le turban sikh, les gri-gris, un T-shirt du PTB, une svastika inversée (mais personne n'est dupe), un nudiste, le short, le T-shirt, la casquette du PSG, ... Mais comment peut-on être aussi médiocre ?

  • Posté par Naeije Robert, samedi 29 juin 2019, 6:16

    Votre énumération est inadéquate. Le port du voile est un acte militant en faveur d'une société soumise aux règles non démocratiques d'une religion particulière. Le port de la kippa ou du turban sokh - ou du short n'implique aucune intention contraire à notre état de droit. Le renoncement à l'interdiction du voile en Turquie (instaurée par Ataturk) fait partie d'un projet d'islamisation de la société.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs