Accueil Sports

Pas toujours facile de monter dans le carrousel

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Être entraîneur en Belgique, c’est un peu comme faire de la politique. Il faut pouvoir se placer, avoir les bonnes relations et, au final, on a souvent l’impression de retrouver les mêmes visages derrière l’écran de notre téléviseur.

Michel Preud’homme, passé par La Gantoise, le FC Bruges et le Standard. Yves Vanderhaeghe, qui a voyagé de Courtrai à Gand en passant par Ostende. Glen De Boeck, embauché par Mouscron après être passé par le Cercle Bruges et Waasland/Beveren, puis par Courtrai et Lokeren.

Un véritable carrousel dirigé par des agents sur lequel il est très difficile d’avoir ne fût-ce qu’une seule petite chance d’attraper la queue du Mickey. Surtout si vous n’êtes pas assis sur le bon cheval.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Anderlecht: et maintenant, un noyau à reconstruire...

Bruges a pu fêter son titre et honorer Simon Mignolet et Ruud Vormer. Anderlecht, lui, n’a pas perdu face au champion. Voici les leçons d’un Topper de fin de saison. Pour le futur, cela semble de plus en plus flou au Sporting bruxellois.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs