Accueil Sports

La classe d’un joueur hors de son époque

L’élite du football belge a perdu un très grand monsieur ce jeudi !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Javier Martos a en effet décidé de quitter le Sporting de Charleroi par la grande porte et alors qu’il lui restait encore une année de contrat. Ce contrat, il aurait très bien pu l’honorer jusqu’à son terme et ainsi prendre son salaire. Mais en faisant cela, le capitaine aurait eu l’impression de trahir ce Sporting qu’il aime tant.

Travailleur sans relâche, l’Espagnol aux deux dates de naissance – la faute à une tempête de neige qui avait contraint son grand-père de ne déclarer sa naissance que 24 heures plus tard – va donc rentrer chez lui pour profiter d’un peu de bon temps en famille. Et c’est plus que jamais mérité pour un homme qui s’est presque excusé de ne pas toujours être disponible alors qu’il n’a jamais manqué à l’appel au moment de prendre les responsabilités du capitaine exemplaire qu’il était au Mambourg.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Analyse Biniam Girmay tape dans l’œil du Giro

L’Érythréen a triomphé sur la 10e étape du Tour d’Italie, devenant le premier vainqueur d’Afrique noire sur un Grand Tour, mais c’est depuis l’hôpital qu’il a vécu ces instants historiques. En cause, le bouchon du Prosecco qui lui a explosé dans l’œil.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs