Une Américaine enceinte blessée par balle a été inculpée pour la mort de son foetus

Marshae Jones
Marshae Jones - Al.com

Une Américaine, qui a fait une fausse couche après avoir été blessée par balle, a été arrêtée et inculpée d’homicide par la justice de l’Alabama qui lui reproche d’avoir causé la mort du foetus.

Les défenseurs du droit à l’avortement ont immédiatement apporté leur soutien à la jeune femme, estimant que son cas était révélateur de l’offensive anti-IVG en cours dans cet Etat conservateur et religieux du sud des Etats-Unis.

« Marshae Jones a été inculpée d’homicide parce que sa grossesse s’est interrompue quand elle a reçu cinq balles dans l’abdomen. Son agresseur reste en liberté. Nous allons la sortir de prison et lui apporter une assistance juridique », a tweeté l’organisation YellowFund qui aide les femmes à accéder à l’avortement.

La jeune femme de 27 ans a été blessée par une autre femme lors d’une bagarre en décembre.

« La seule victime est ce bébé à naître », avait alors déclaré le chef de la police locale Danny Reid, cité par le site d’information AL.com. « C’est la mère de l’enfant qui avait commencé et qui a alimenté la bagarre », avait-il ajouté.

Pousser la Cour suprême à se saisir du sujet

L’auteure des coups de feu avait initialement été inculpée par un grand jury. Mais celui-ci a finalement abandonné les charges contre elle et les a imputées à Marshae Jones, placée en détention mercredi.

L’Alabama a adopté en mai une loi interdisant l’avortement, même en cas de viol ou d’inceste, et l’assimilant à un homicide.

Cette loi est censée entrer en vigueur en novembre mais elle devrait être bloquée par la justice d’ici là car elle enfreint la jurisprudence de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement en 1973.

Avant même l’adoption de la loi, des femmes ayant fait des fausses couches après un accident de voiture ou en se droguant ont déjà fait l’objet de poursuites, a relevé la National Abortion Federation, qui soutient l’accès à l’IVG.

« C’est comme ça que des femmes --surtout les femmes de couleur-- sont déjà punies et poursuivies pour la fin de leur grossesse », a-t-elle tweeté.

Outre l’Alabama, plusieurs Etats conservateurs ont voté depuis le début de l’année des lois restreignant l’accès à l’avortement. Leur but est de fournir un motif à la Cour suprême de se saisir à nouveau du sujet. Ils misent sur les nouveaux juges nommés par le président républicain Donald Trump pour qu’elle revienne en arrière.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite