Accueil Culture Livres

Un ange passe, voici Aksinia Mihaylova

Avec son deuxième livre écrit en français, la poétesse bulgare, traductrice et amie des écrivains belges, confirme un talent immense.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Aux quatre coins du monde, les amoureux de poésie comptent depuis peu une poétesse remarquable. Editée dans une vingtaine de pays, la Bulgare Aksinia Mihaylova s’est d’abord fait un nom dans son pays, où elle a publié six recueils de poésie, dès l’âge de trente ans.

Le monde francophone l’a découverte en 2014, avec un livre de poèmes d’amour, Ciel à perdre (Gallimard), qu’elle a écrit en français et qui lui a valu le Prix Apollinaire. La voici, cinq ans plus tard, qui confirme, avec Le baiser du temps, également écrit en français, un talent qu’elle a immense.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs