Accueil Dossiers

Eddy Merckx, monstre sacré

La popularité d’Eddy Merckx, née sur la Grand-Place de Bruxelles le 21 juillet 1969, n’a cessé de croître, au gré du « merckxisme », ce cyclisme absolu qu’il a inventé. Et c’est pour cela que, 50 ans plus tard, la plus belle place du monde sera une fois de plus noire de monde, folle d’Eddy et du Tour. Car Merckx et le Tour ne font qu’un. L’un est le miroir de l’autre. Cette évidence valait un hommage, vibrant, au plus belge de tous les Belges. Lequel nous explique, qu’il n’a jamais fait de politique malgré quantité de sollicitations. Car il aurait dû choisir un régime linguistique, un parti. Sortir de la neutralité l’aurait sorti de son image. Il a préféré rester un héros, pour toujours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Dossiers

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs