Guerre commerciale Etats-Unis Chine: Trump et Xi s’accordent pour relancer les négociations

Donald Trump et Xi Jinping se rencontrent en marge du G20
Donald Trump et Xi Jinping se rencontrent en marge du G20 - Kevin Lamarque

Donald Trump et Xi Jinping ont convenu samedi de relancer les négociations commerciales, en marge d’un G20 qui s’est tenu à l’ombre de l’affrontement économique des deux pays. « Nous avons eu une très bonne rencontre avec le président Xi, je dirais même excellente », a déclaré M. Trump, évoquant un communiqué à venir de la part des Etats-Unis comme de la Chine.

Selon l’agence officielle chinoise Xinhua, les négociations, qui avaient été brutalement interrompues en mai, vont reprendre et Washington a levé sa menace d’imposer de nouvelles taxes à l’importation, qui auraient frappé la totalité des plus de 500 milliards de dollars de biens chinois achetés chaque année par les Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump a confirmé qu’il n’alourdirait pas les taxes douanières sur les importations chinoises pour le moment, et que les négociations avec Pékin pour un grand accord commercial allaient reprendre.

Les deux hommes répètent ainsi le scénario du dernier G20, en Argentine fin 2018. Ils avaient alors suspendu les hostilités pour quelques mois, afin de reprendre les négociations commerciales approfondies… lesquelles avaient cependant tourné court.

Une journée qui démarre sur les chapeaux de roue

Avant sa rencontre avec Xi Jinping, la journée avait démarré sur les chapeaux de roue pour Donald Trump qui, au lendemain de plaisanteries remarquées avec Vladimir Poutine, a continué à afficher sa complicité avec des dirigeants critiqués pour la situation des droits de l’Homme dans leur pays.

Après avoir évoqué, d’un tweet presque désinvolte, une possible rencontre inédite avec le leader nord-coréen Kim Jong Un dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, le président américain a rencontré le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane. Il a loué son « travail extraordinaire », ignorant les questions répétées sur l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une bande de six olibrius aussi dingues qu’étranges débarquait, au soir du 5 octobre 1969, dans la petite lucarne des chaumières d’outre-Manche.

    Les Monty Python ont cinquante ans

  2. Outre le paiement de factures, le Fonds a également un objectif de prévention, en aidant les ménages précarisés à mieux gérer leur consommation.

    Le Fonds Gaz et Electricité a besoin de 30 millions de plus par an

  3. Les travailleurs étrangers sont peu représentés dans le secteur non-marchand (9,1
%) et représentent onze indépendants sur cent en Belgique.

    En cinq ans, le nombre de travailleurs étrangers a augmenté de 13,6%

  • Dutroux: le TAP n’est pas un guichet de sortie automatique

    Les craintes ravivées d’une libération conditionnelle de Marc Dutroux, même si elles sont infondées, témoignent que le pays demeure, 23 ans après son arrestation, sous la sujétion du psychopathe de Marcinelle qui figure dans les consciences comme l’incarnation du mal.

    La demande de la désignation d’un collège de cinq experts psychiatres que porteront jeudi devant le Tribunal de l’application des peines (TAP) ses deux avocats, n’est qu’une « étape technique » à l’issue incertaine et qui ne...

    Lire la suite