Vacances: attention aux règles de pollution en vigueur sur les routes européennes

Vacances: attention aux règles de pollution en vigueur sur les routes européennes
PhotoNews

En Europe, de plus en plus de villes prennent des mesures pour la pollution de l’air. Avant de partir en vacances, il vaut donc mieux se renseigner sur les règles en vigueur sur le trajet. « C’est une tendance nette en Europe : de nombreuses villes sont de plus en plus strictes en ce qui concerne la circulation automobile », explique Maarten Matienko de l’organisation de mobilité VAB au Standaard. Une tendance qui devrait se renforcer, « même dans les pays de l’automobile comme l’Allemagne et l’Italie », selon la VAB.

Quelques règles

À partir de ce lundi 1er juillet, la ville de Paris va à nouveau élargie sa zone à faible émission et renforcer les règles déjà en vigueur. Les véhicules dépourvus de vignette Crit’Air et ceux qui disposent de la Crit’Air 5 seront interdits à la circulation dans la périphérie de l’A86. Concrètement, les moteurs essence d’avant 1997 et les diesels immatriculés entre janvier 1997 et le 31 décembre 2000 ne pourront plus circuler dans 49 des 79 communes du Grand Paris. Le périphérique parisien, les bois de Vincennes et de Boulogne seront tout autant concernés par l’interdiction des vignettes Crit’Air 5 (même si aucune verbalisation n’est prévue avant 2021). Au même moment, la capitale bannit les véhicules Crit’air 4 du lundi au vendredi, entre 8 heures du matin et 20 heures.

Dans le land autrichien du Tyrol, la police a décidé de fermer des routes locales tous les week-ends de l’été dans la région d’Innsbruck. Seul le trafic local sera accepté sur ces roules, les touristes seront renvoyés vers l’autoroute. Mais cette mesure ne devrait concerner que peu de Belges, qui empruntent plus souvent les autoroutes dans ce pays.

Plusieurs villes allemandes ont interdit la circulation de voitures diesel tandis que, en Italie, quelques centres-villes interdisent les touristes de rentrer en ville pendant la journée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chaque jour, un «
prix maximum autorisé
» est un plafond, propre à la Belgique, que les enseignes n’ont pas le droit de dépasser. Il est calculé et communiqué chaque jour ouvrable par le SPF Economie.

    Carburant: pourquoi les prix varient-ils d’une station à l’autre?

  2. Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.

    Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

  3. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

La chronique
  • Vous avez de ces mots: {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite