Hockey Pro League: les Red Lions s’inclinent face à l’Australie en finale et perdent la première place mondiale (3-2, vidéos)

Hockey Pro League: les Red Lions s’inclinent face à l’Australie en finale et perdent la première place mondiale (3-2, vidéos)
Photo News

La Belgique s’est inclinée 2-3 face à l’Australie, 2e nation mondiale, en finale de la première édition de la Hockey Pro League, dimanche soir au Wagener Stadion d’Amstelveen. Les Red Lions, champions du monde en titre et N.1 mondiaux jusqu’à ce jour, ont ainsi laissé échapper le premier trophée de cette nouvelle compétition mise sur pied par la FIH. Ils perdent également leur première place mondiale au profit de leurs adversaires du jour, qui l’avait abandonnée à la Belgique en décembre dernier au terme du Mondial de Bhubaneswar.

Privés de leur capitaine Thomas Briels, blessé lors de la demi-finale, les Belges ont perdu leur défenseur Arthur Van Doren après quelques secondes de jeu. Le meilleur joueur mondial, touché par un coup de stick australien derrière le genou, n’a plus pu remonter au jeu. Presque méconnaissables dimanche en première mi-temps, les hommes de Shane McLeod ont été dominés tout au long des 30 premières minutes. Ils étaient menés 0-3 au repos, après les buts de Trent Mitton (9e), Flynn Ogilvie (14e) et Blake Govers sur stroke (29e). Ils sont revenus des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Malgré plusieurs tentatives, ils trouvèrent à chaque fois Tyler Lovell, le dernier rempart aussie sur leurs envois, notamment sur leurs huit premiers penaltys corners (pc). Mais le 9e, expédié par Loïck Luypaert trouva enfin le chemin de la planche (44e), relançant la partie pour le dernier quart-temps. La Belgique multiplia les tentatives et réussit à réduire l’écart sur leur 10e pc, transformé imparablement par Alexander Hendrickx (58e). Le score n’évolua plus même si les Belges tentèrent le tout pour le tout en jouant sans gardien lors des deux dernières minutes.

Cette finale remportée par les doubles champions du monde australiens de 2010 et 2014 permet aux hommes de Colin Batch, l’ancien entraîneur des Red Lions, d’empocher les 125.000 dollars mis en jeu. Les champions du monde en titre repartent eux avec un chèque de 62.500 dollars.

Plus tôt dans l’après-midi, les Pays-Bas (FIH-3) s’étaient emparés de la 3e place de la compétition après leurs succès 5-3 face à la Grande-Bretagne (FIH-7).

Les Red Lions prendront à présent quinze jours de vacances avant de reprendre le collier mi-juillet en préparation au championnat d’Europe qui se déroulera sur leurs terres, à Anvers (16-28 août), et qui offre au vainqueur une place directement qualificative pour les JO de Tokyo.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Chaque jour, un «
prix maximum autorisé
» est un plafond, propre à la Belgique, que les enseignes n’ont pas le droit de dépasser. Il est calculé et communiqué chaque jour ouvrable par le SPF Economie.

    Carburant: pourquoi les prix varient-ils d’une station à l’autre?

  2. Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.

    Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

  3. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

La chronique
  • Vous avez de ces mots: {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite