Accueil Sports Cyclisme

Tim Merlier euphorique après son titre de champion de Belgique: «Je vais savourer ce magnifique maillot»

Le coureur de Corendon-Circus s’est exprimé suite à son premier titre de champion de Belgique.

Temps de lecture: 2 min

Tim Merlier (Corendon-Circus) a été couronné dimanche champion de Belgique de cyclisme sur route. Le coureur de Corendon-Circus a prouvé à tous lors de l’arrivée au sprint à Gand qu’il bénéficiait sans doute de la plus grande pointe de vitesse en Belgique. Lorsqu’un peloton resserré s’est présenté sur la dernière ligne droite de la Zuiderlaan, il était déjà écrit que Merlier arracherait le maillot tricolore. Le coureur de 26 ans a confirmé à Gand ce qu’il avait déjà montré dimanche dernier lors du Tour des onze villes.

«  J’étais bien toute la journée. Lors du passage sur les pavés dans la première partie de la course, j’étais tout le temps à l’avant et donc bien placé. Le peloton s’est disloqué et un groupe d’une quarantaine de coureurs s’est formé. C’était un scénario idéal. J’ai aussi vu des favoris tomber à cause de la malchance, mais à la fin, la jonction s’est faite à nouveau et tout était à refaire », a débuté Tim Merlier.

La chaleur a évidemment joué son rôle. «  À un moment donné, je n’ai plus pu me procurer de désaltérant. C’était probablement le stress qui a joué un rôle sur moi. Tout simplement parce que nous avions de plus en plus l’impression que nous nous précipitions vers la ligne d’arrivée avec un grand groupe. J’ai ensuite pu me procurer quelques gels avec de l’eau et le moteur a redémarré », a poursuivi Merlier.

Le sprint est ensuite arrivé. «  L’équipe m’a amené à l’avant dans une parfaite position. Je me suis mis dans la roue de Theuns mais je me suis retenu à un moment. Je pensais que c’était trop tôt, mais j’ai fini par aller jusqu’au bout. Heureusement. Mon ancien compagnon de chambre Wout van Aert a terminé troisième. Je trouve cela chouette également », a encore ajouté Merlier.

Tim Merlier a montré qu’il était le meilleur sprinter de Belgique. Désormais, la question est de savoir s’il ne devrait pas abandonner le cyclo-cross pour faire définitivement le pas vers le cyclisme sur route. «  Je vais d’abord savourer ce magnifique maillot. Je pourrai l’emporter pendant toute une année avec moi. Je ne sais pas encore de quoi sera fait mon avenir. Je dois d’abord laisser passer ce titre », a conclu Tim Merlier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb