Accueil Monde Union européenne

Le sommet européen sur les nominations a débuté avec trois heures de retard

Malgré ces nouveaux efforts, plusieurs sources évoquent la possibilité que la soirée s’achève sans accord et qu’un nouveau sommet soit convoqué aux alentours du 15 juin.

Temps de lecture: 2 min

Le sommet européen, prévu à 18h00 ce dimanche, n’a formellement débuté que vers 21h20. Les membres du Conseil européen appartenant au PPE, la principale famille politique de l’UE, ont torpillé avant le début de la réunion un projet de répartition des postes, qui aurait porté le socialiste néerlandais Frans Timmermans à la tête de la Commission.

Cette piste, négociée entre plusieurs dirigeants en marge d’un sommet du G20 à Osaka, aurait signifié que l’Allemand Manfred Weber, candidat principal (« Spitzenkandidat ») du PPE, restée la plus grande famille politique de l’UE à l’issue des élections, n’obtiendrait pas ce poste.

Nominations européennes : Angela Merkel s’attend à des discussions compliquées sur les postes clés

En contrepartie, les conservateurs réclamaient le perchoir du Parlement pour M. Weber, ainsi que la présidence du Conseil européen, un poste que leur contestaient toutefois les libéraux.

Alors que la chancelière allemande, Angela Merkel, membre du PPE, semblait prête à travailler à un compromis sur cette base, les autres représentants du PPE au Conseil ont rejeté la proposition avant le début du sommet.

Face à l’impasse

« La majorité des Premiers ministres du PPE pense que nous ne devrions pas renoncer à la présidence de la Commission si facilement, sans nous battre », a expliqué le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar. « Le nom de Weber est toujours sur la table », a-t-il ajouté.

Nominations européennes : l’option Timmermans pour la présidence de la Commission

« Le PPE en tant que parti a remporté les élections et doit obtenir la présidence de la Commission européenne », a soutenu son homologue croate Andrej Plenkovic.

Les dirigeants irlandais et croate, mais aussi le letton, Krisjanis Karins, ont fait part de leur scepticisme quant à la possibilité de trouver une solution ce dimanche.

Face au blocage, le président du Conseil, Donald Tusk, a multiplié les consultations, tandis que des réunions entre les représentants des familles politiques ont été organisées. Vers 21h20, le sommet a finalement pu commencer.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une