Nominations aux hautes fonctions européennes: les blocages persistent, le sommet est suspendu

Le président du Conseil européen, Donald Tusk.
Le président du Conseil européen, Donald Tusk. - AFP

Le président du Conseil européen Donald Tusk a suspendu lundi, peu après midi, le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement qui se penche depuis dimanche soir sur la répartition des hautes fonctions européennes, a annoncé son porte-parole.

Nominations européennes : les 28 sont toujours dans l’impasse, le nom de Charles Michel circule

La réunion reprendra mardi à 11h00. Cette pause, après de longues heures de négociations sous différents formats, traduit la difficulté des dirigeants européens à s’entendre après le coup de couteau porté dimanche par le Parti populaire européen (PPE) à un projet de solution soutenu par la France, l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas.

Dimanche, le sommet européen avait débuté avec trois heures de retard. Initialement prévu à 18h, le sommet n’a formellement débuté que vers 21h20. Les membres du Conseil européen appartenant au PPE, la principale famille politique de l’UE, ont torpillé avant le début de la réunion un projet de répartition des postes, qui aurait porté le socialiste néerlandais Frans Timmermans à la tête de la Commission.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous