Accueil Société

Accord avec le Mercosur: «Un coup fatal pour nos producteurs», dénonce un syndicat wallon

La Fédération unie de groupements d’éleveurs et d’agriculteurs (Fugea) déplore la décision de la Commission européenne de décrocher un accord alors qu’elle est en partance.

Temps de lecture: 2 min

La Fugea, syndicat qui défend l’agriculture paysanne en Wallonie, a ajouté lundi sa voix au concert de critiques des organisations agricoles contre l’accord commercial entre l’Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Paraguay, Uruguay).

« Intolérable », « Mensonge », « Honte »… : l’accord avec le Mercosur critiqué jusque dans la majorité

« Cette annonce est en totale contradiction avec les engagements de l’Union européenne sur de nombreux dossiers environnementaux, économiques et sociaux. C’est un manque de respect pour la démocratie, nos agriculteurs, nos citoyens et notre planète », fustige-t-elle.

À lire aussi Accord entre l’UE et les pays du Mercosur: les craintes de la Belgique

La Fédération unie de groupements d’éleveurs et d’agriculteurs déplore la décision de la Commission européenne de décrocher un accord alors qu’elle est en partance.

En promettant une aide financière aux agriculteurs européens en cas de perturbation du marché, le commissaire Phil Hogan reconnaît lui-même que l’accord mettrait le secteur en difficultés, estime la Fugea.

Nicolas Hulot : « L’accord avec le Mercosur est à l’origine de tous les problèmes écologiques »

Une concurrence déloyale

Pour le mouvement paysan, ce traité « accentuera encore plus la mise en concurrence de notre agriculture avec des productions ne respectant pas les normes strictes imposées aux agriculteurs européens. Une concurrence déloyale qui se traduira inévitablement par une pression à la baisse sur les prix des produits agricoles européens et donc sur le revenu des agriculteurs. Dans une filière d’élevage déjà fragilisée, le coup pourrait être fatal pour nos producteurs. »

À lire aussi Lettre d’Europe: «Là où les poulets crus se promènent»

Renforcer sur nos marchés des produits à bas coûts venus de loin est contraire aux intérêts des consommateurs et de la planète, ajoute la Fugea, qui demande à la Belgique de ne pas soutenir l’accord lorsque les États membres devront se prononcer.

Mercosur : les agriculteurs européens révoltés par l’accord

Les ministres réagissent

Le ministre fédéral de l’Agriculture Denis Ducarme (MR) n’a pas dénoncé l’accord, mais il a enjoint à la Commission européenne « d’utiliser l’ensemble des outils de l’accord pour protéger nos agriculteurs contre toute concurrence déloyale ».

Son collègue wallon René Collin (CDH) a en revanche appelé à « faire barrage » au traité.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 1 juillet 2019, 23:04

    Les consommateurs peuvent agir en privilégiant systématiquement le local. Si l'ensemble des consommateurs se mobilisent, ils peuvent avoir un poids déterminant.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko