Accueil Belgique

Une expertise reconnue jusqu’à Paris

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Aujourd’hui, le plus gros de l’attention de la CRIPA est porté sur le public de primo-arrivants syriens, dont la venue dans la commune a en quelque sorte accéléré la mise en place de la cellule. Rien que dans le quartier de Cureghem, où l’on comptait en 2014 à peine 83 résidents de cette nationalité, on recense aujourd’hui environ 1.200 Syriens (sur près de 1.600 pour l’ensemble de la commune, et environ 9.000 sur l’ensemble de la Région bruxelloise), dont une proportion importante appartient à la communauté Dom, marginalisée dans son propre pays. A Anderlecht, les travailleurs sociaux du service prévention estiment à ce titre qu’entre 60 à 80 % des dossiers « Syriens » qu’ils sont amenés à traiter concernent des familles de Doms, apprend-on d’une analyse produite par la CRIPA sur la scolarisation des enfants de cette communauté historiquement nomade ayant développé une forte méfiance envers les institutions – dont l’école.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs