Les actions au sein de Swissport n’ont pas engendré de difficultés pour les passagers

Brussels Airport
Brussels Airport - Belga

Les actions de zèle menées au sein du manutentionnaire Swissport à l’aéroport national de Zaventem entre 8 et 10 heures mardi matin n’ont pas eu de conséquence sur les passagers, affirme Nathalie Pierard, porte-parole de Brussels Airport.

Selon elle, les actions n’ont affecté ni les passagers au départ, ni ceux à l’arrivée et tous ont pu retrouver leur bagage. Seul l’APOC, centre névralgique de l’aéroport, a été touché.

L’aéroport de Bruxelles prévient les voyageurs que des retards sont possibles et leur demande de venir bien à l’avance.

Manque de personnel

Les syndicats de Swissport se plaignent du manque de personnel. Lundi soir, les négociations entamées avec la direction ont échoué. « Les travailleurs me disent qu’ils font à cinq ce qu’ils devraient faire à 10 », explique Fouad Bougrine du syndicat libéral ACLVB. « Pendant deux heures, les manutentionnaires feront ce qu’ils doivent faire, mais rien de plus. Comme ils sont en sous-effectif, cela entraînera des retards. »

Les représentants syndicaux s’inquiètent également de la situation financière de la filiale belge et veulent désormais passer par un médiateur, en espérant que celui-ci pourra se mettre à l’ouvrage dès ce mardi.

La direction dément

Quant à la direction du manutentionnaire Swissport, elle dément le manque de personnel, pourtant pointé par les syndicats. « Le planning tient compte des volumes et en ce moment, il n’y a aucun problème », affirme un porte-parole de l’entreprise.

Il indique également que seuls quelques employés du dispatching font grève ce mardi et que cela ne provoque aucun souci.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous