Une sculpture de Toutankhamon aux enchères, l’Egypte en colère (photos)

Une sculpture de Toutankhamon aux enchères, l’Egypte en colère (photos)

Un portrait sculpté du jeune pharaon Toutankhamon est mis aux enchères jeudi 4 juillet à Londres, malgré l’opposition du Caire qui a réclamé en vain l’annulation de la vente et la restitution de l’œuvre à l’Égypte.

Cette tête en quartzite brun de plus de 3000 ans, et mesurant 28,5 cm de haut, est estimée à plus de 4 millions de livres sterling (4,5 millions d’euros). Elle représente le dieu Amon sous les traits du pharaon Toutankhamon, « une façon de mettre le souverain au même niveau que les dieux », explique la maison d’enchères Christie’s.

Le Caire a également demandé « que soit stoppée la vente de toutes les autres pièces égyptiennes lors de la vente prévue à Christie’s les 3 et 4 juillet, soulignant l’importance de l’obtention de tous les certificats d’acquisition » concernant ces objets.

L’archéologue égyptien et ancien ministre des Antiquités, Zahi Hawass, a expliqué dimanche 30 juin à l’AFP qu’il estime que l’œuvre a « quitté l’Égypte dans les années 1970 parce qu’à cette époque, d’autres objets anciens de même nature ont été volés au temple de Karnak », à Louxor. « Christie’s ne peut nous dire quand ça a été volé. Et les propriétaires ont fourni de fausses informations », a-t-il déclaré.

Le lot proposé aux enchères a été acheté en 1985 à Heinz Herzer, un marchand d’art de Munich. Il était auparavant aux mains de Joseph Messina, un Autrichien qui l’avait acquis vers 1973-1974 auprès du prince Wilhelm von Thurn und Taxis, lequel l’avait en sa possession depuis semble-t-il les années 1960.

« Il est extrêmement important d’établir la propriété récente (de l’oeuvre) et la légalité de la vente, ce que nous avons clairement fait », a réagi une porte-parole de Christie’s interrogée par l’AFP. « Nous ne proposerions à la vente aucun objet dont la propriété ou l’exportation soulèveraient des questions », a ajouté cette porte-parole. Elle a précisé que l’ambassade d’Égypte avait été prévenue en avance de la vente.

Sur le même sujet
Ventes aux enchèresLondres
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite