Accueil Monde Europe

Quand Salvini prône «l’Italie des mamans à la maison»

La Lega veut défendre l’identité italienne en retournant aux valeurs traditionnelles. Quitte à mettre les droits des femmes et des homosexuels sur la sellette.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le gouvernement est dangereux car il diffuse un climat de haine. C’est le pire qui pouvait nous arriver… » Assise en terrasse d’un café place Loreto, Maria Elena préfère ne pas regarder la banderole de campagne de Matteo Salvini qui s’agite en face d’elle.

Récemment, le gouvernement italien a décidé de retirer les mentions « parent 1 » et « parent 2 » sur les cartes d’identité des mineurs pour remettre « papa » et « maman ». « Il y a un sentiment de rage », réagit la mère de famille homoparentale. « C’est une attaque ciblée, gratuite et qui ne sert à rien. Cela n’améliore la vie de personne. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, mardi 2 juillet 2019, 15:59

    Avoir des enfants et travailler c'est la quadrature du cercle dans nos pays où les femmes désireuses de concilier les deux ne sont que très peu soutenues par des mesures gouvernementales adéquates sur le plan financier et d'accompagnement (assistance sociale-crèches)

  • Posté par Lahaye Olivier, mardi 2 juillet 2019, 11:55

    Depuis très longtemps, je me méfie des homophobes virulents. A mon humble avis, ce sont des personnes n'ayant jamais pu assumer leur homosexualité.

  • Posté par Leotard Marc, mardi 2 juillet 2019, 11:14

    En tant que lecteur neutre, ouvert et curieux de tous les tenants et aboutissants, je préférerais que Le SOIR fasse l’effort de nous présenter une situation de manière moins unilatérale. Cet article ne présente qu’une vision, n’interroge que des personnes de cette vision. Nous ne savons rien de la vision défendue par ceux que Le Soir attaque et déconsidère. Un vrai journaliste exposerait l’ensemble du spectre, puis éventuellement écrirait un aparté pour exprimer son avis. Ici, d’evidence, nous avons affaire à de la propagande. Despicable!

  • Posté par Ask Just, mardi 2 juillet 2019, 12:48

    Aaah, le bon vieil argument des "2 sides of the debate". La Terre est-elle ronde? Le limat se réchauffe-t-il? L'évolution existe-t-elle? Et maintenant, l'homophobie est-elle vraiment indéfendable? La place des femmes n'est elle pas au final à la botte de leur mari? Vous avez vraiment besoin des arguments de la ligne Salvini? Ils ne sont pas suffisamment évidents? Salvini, ancien communiste, s'est rendu compte que pour assouvir sa soif d'égo il était plus porteur de jouer la carte extrême droite, comme Mussolini avant lui.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs