Dix dealers présumés devant le juge: ils vendaient de la drogue sur Instagram, Snapchat et Facebook

B9716090826Z.1_20180620105055_000+GBDBHF8V5.1-0

Dix membres d’un réseau de vente de produits stupéfiants ont comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Liège. Des peines allant jusqu’à 4 ans de prison ont été requises contre les différents prévenus qui avaient fait prospérer leurs ventes en passant par les réseaux sociaux et notamment par Instagram.

Quatre prévenus âgés de 19 à 23 ans ont comparu détenus pour répondre de faits de vente et de détention de produits stupéfiants en association. En compagnie d’un cinquième, frère du principal, ces prévenus avaient développé un réseau de vente de cannabis, d’héroïne et de cocaïne au départ de Grâce-Hollogne. Des livraisons étaient effectuées dans la région liégeoise, notamment à St-Georges-sur-Meuse et à Flémalle.

L’association active entre l’été 2017 et décembre 2018 aurait écoulé de grandes quantités de drogues en réalisant des gains doublés par rapport au prix d’achat de la marchandise. Cette association présentait la particularité d’utiliser les réseaux sociaux pour répondre à des messages de commandes. Les clients utilisaient principalement Instagram mais aussi Snapchat et Facebook pour passer leurs commandes et obtenir des rendez-vous avec des livreurs.

Jugement le 15 juillet

Le trafic aurait généré un bénéfice de 4.000 euros par mois, consacrés à des dépenses inconsidérées comme des vêtements de marque ou des locations de belles voitures.

Le parquet a requis une peine de 4 ans de prison ferme contre le chef de ce réseau et des peines allant de 18 mois à 3 ans contre les quatre autres. Quatre femmes et un homme ont également été poursuivis pour les avoir aidés, notamment en leur faisant parvenir des produits stupéfiants alors qu’ils étaient incarcérés. Des suspensions du prononcé et des peines de travail ont été requises contre ces cinq derniers prévenus.

Le jugement sera prononcé le 15 juillet.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous