Accueil Société

Les soins donnés à Vincent Lambert à nouveau arrêtés, en dépit de l’appel à l’ONU

Le médecin du tétraplégique a arrêté les traitements. Quant aux Nations unies, elles ne peuvent rendre qu’un avis non contraignant, selon Jacqueline Herremans, présidente de l’association pour le droit de mourir dans la dignité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Serait-ce la fin de la saga Vincent Lambert ? Ce mardi midi, le Dr  Vincent Sanchez, médecin du CHU de Reims, en charge du jeune homme en état végétatif depuis 2008 après un accident de la route, a annoncé à la famille Lambert un nouvel arrêt des traitements du patient tétraplégique. « Le cours de la procédure d’arrêt des traitements », à laquelle la Cour de cassation avait ouvert la voie vendredi, « sera poursuivi à partir de ce jour », a déclaré le médecin à tous les membres de la famille. Comme pour demander l’apaisement entre les deux clans de la famille qui se déchirent depuis de longues années, le médecin en a aussi appelé « à la responsabilité de chacun » afin que « l’accompagnement de Vincent Lambert soit le plus paisible, intime et personnel possible ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 3 juillet 2019, 13:17

    Des avocats bien mauvais conseillers pour leur cliente ! Que intérêt autre que financier peuvent-ils avoir à prolonger cette procédure ? Q'une mère s'accroche ainsi à cette apparence de vie, on peut le comprendre, mais ces deux juristes ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs