Accueil Monde Union européenne

Présidence de la Commission européenne: Ursula von der Leyen, une «petite rose» à la main de fer

La ministre allemande de la Défense, âgée de 60 ans, est nominée à la présidence de la Commission européenne. Fidèle d’Angela Merkel, elle est favorable à une armée européenne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La nomination d’Ursula von der Leyen comme présidente de la Commission européenne, la première femme dans l’histoire de l’Union européenne (UE), est une surprise. Cette conservatrice, qui fut un moment considérée comme la dauphine d’Angela Merkel à la chancellerie, semblait avoir passé le sommet de sa carrière politique.

C’était une erreur ! La voilà de retour dans son pays natal, la Belgique. Ursula von der Leyen, la ministre allemande de la Défense, est née en effet à Ixelles, il y a 60 ans. Elle a vécu les treize premières années de sa vie à Bruxelles car son père, futur ministre-président de Basse-Saxe, travaillait alors dans les institutions européennes naissantes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 3 juillet 2019, 13:50

    Pas sûr qu'Ursula von der Leyen réussira son examen d'entrée : les députés européens (y compris et surtout les Allemands) ne marchent pas forcément en file indienne derrière les chefs d'états et/ou de gouvernements. Qui vivra verra.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs