Philip Mestdagh, le coach des Cats: «Revenir dans un rôle d’outsider nous convient mieux» (vidéo)

@Belga
@Belga

Comme l’ensemble des Belgian Cats, Philip Mestdagh était surtout soulagé d’avoir passé le cap du barrage en écartant la Slovénie (72-67) mardi à Belgrade à l’issue d’un match « compliqué », ouvrant la voie d’un quart de finale de l’Euro de basket féminin face à la France jeudi (18h00).

« Je n’ai jamais vu mon équipe aussi stressée », a commenté le sélectionneur national. « Personne ne nous attendait en 2017 où nous visions un top 8 et nous revenons de Prague avec une médaille de bronze. Il y a encore eu un extra à la Coupe du monde l’an dernier (4e à Tenerife, ndlr) et les gens attendent encore plus de nous. Ils espèrent que l’on va faire encore mieux et l’on nous place parmi les favoris. Cela ne va pas faire plaisir à certains de l’entendre, mais ce rôle d’outsider dans lequel nous retournons face à la France en quarts va mieux nous convenir j’en suis convaincu. Nous étions très stressés après le match difficile contre les Serbes, nous étions dans une position de « do or die ». Une défaite, et c’en était fini des Jeux Olympiques. On a manqué beaucoup de shoots ouverts, le jeu n’était pas fluide, on a douté beaucoup jusqu’à perdre notre énergie dans notre attaque ou dans la transition défensive. Maintenant, nous sommes à un stade de la compétition où le plus important est la victoire. On l’a fait aujourd’hui, cela va nous enlever de la pression, c’est certain. Nous sommes assurés du top 8 et on reste jusqu’au week-end. »

La Belgique jouera contre la France pour une place en demi-finales contre le vainqueur de Hongrie/Grande-Bretagne jeudi (18h00) à Belgrade. La Belgique doit encore gagner aussi un match pour être assuré du top 6, qualificatif pour les tournois pré-olympiques en vue de Tokyo 2020. Ce serait aussi samedi, contre le battu de Hongrie/Grande-Bretagne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous