Des métiers plus qu’honorables

Travailler dans la construction n’a rien de dégradant, au contraire...
Travailler dans la construction n’a rien de dégradant, au contraire... - D.R.

La remise des bulletins est derrière nous. Certains rient, d’autres pleurent. La Confédération Construction wallonne a voulu profiter de cette période stressante pour tirer la sonnette d’alarme : il faut mettre un terme aux idées préconçues qui entourent le secteur de la construction.

Travailler dans ce secteur n’a rien de déshonorant. D’autant qu’aujourd’hui, une belle panoplie de carrières diverses accueille les étudiants en fin de cycle à bras ouverts. « Les filières de la construction ne doivent plus constituer un choix de relégation pour les conseils de classe ne sachant pas quoi faire de leurs élèves en difficulté », écrit la CCW dans un communiqué. « Elles invitent les jeunes, leurs parents, les enseignants et les éducateurs à changer leur regard sur les métiers de la construction et à envisager une carrière dans le secteur comme un choix positif qui peut garantir un avenir professionnel sûr et durable. »

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous