Accueil Belgique

Des cépages pour résister au chaud

La température moyenne a augmenté dans le Bordelais et le réchauffement va se poursuivre. De nouveaux cépages, habitués à la chaleur, vont faire leur apparition. Et la recherche se tourne vers des variétés résistantes aux maladies.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Activité presque aussi ancienne que l’histoire de l’homme – 8.000 ans depuis la domestication de la vigne – la viticulture est aussi une activité technologique. L’adaptation au réchauffement du climat et la résistance aux maladies sont deux des pistes suivies fiévreusement par les chercheurs. Dans le Bordelais, la hausse constatée de la température moyenne a pour l’instant des aspects plutôt positifs. Elle favorise des arrière-saisons longues et chaudes, bénéfiques aux cépages tardifs, et permettant de plus beaux vins. Mais la chaleur n’a pas que des bons côtés : elle dilate la concentration en sucre et le degré d’alcool d’un des cépages phares de la région : le merlot. « De 12-12,5º naguère, on est passé à 14 voire 15º », dit Florian Reyne. « On commence à perdre la fraîcheur du merlot », confirme Anne Biscaye, viticultrice en Saint-Emilion. « On est plus sur la prune que sur la framboise. » De quoi menacer la typicité du Bordeaux classiquement peu alcoolisé et d’une bonne acidité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs