Tour de France: Wout van Aert sans stress avant ses débuts sur la Grande Boucle

Tour de France: Wout van Aert sans stress avant ses débuts sur la Grande Boucle
Belga

Wout van Aert n’est pas stressé à quelques jours de ses grands débuts sur le Tour de France, lui qui a été l’invité-suprise dans la sélection Jumbo-Visma pour la Grande Boucle. « On a encore le temps d’ici samedi », a déclaré le coureur belge de 24 ans lors de la conférence de presse de son équipe à Ossendrecht, mercredi aux Pays-Bas. « Je suis surtout impatient de prendre le départ et d’aider mes coéquipiers ».

« Je ne m’attendais pas à prendre part au Tour de France dès cette année, mais je me suis fait à l’idée », déclare Wout van Aert. « En plus, le Tour part de Belgique. De telles occasions ne se présentent pas souvent, je suis heureux d’être de la partie. On sent l’engouement pour le Tour. Plein de gens m’en parlent, c’est presque le seul sujet de discussion. Mais c’est normal, la Belgique est folle du vélo. On oublie parfois peut-être qu’il ne s’agit que d’une course ».

Wout van Aer a remporté deux étapes au Dauphiné en juin, le contre-la-montre et un sprint massif, et a remporté le classement par points. Il a ensuite été sacré champion de Belgique de contre-la-montre et a terminé 3e de la course en ligne du National. « Ma condition est bonne, j’espère que je pourrai apporter ma pierre à l’édifice », dit le Campinois.

Groenewegen reste leader

« Personnellement, je n’ai pas beaucoup d’ambitions sur ce Tour. Je veux d’abord soutenir Dylan Groenewegen dans les sprints et Steven Kruijswijk dans les étapes de plaine et de transition. Qui sait si une opportunité se présente, mais je n’y pense pas encore. Mon ambition personnelle est de terminer le Tour. C’est un Tour difficile. On dit toujours que le Tour rend un coureur plus fort et j’espère que ce sera le cas. Je reste prudent dans mes déclarations, c’est quand même le Tour. Je ne sais pas à quoi m’attendre ».

Bien qu’il ait gagné un sprint au Dauphiné, van Aert considère que Groenewegen reste le leader des Jumbo-Visma pour les arrivées au sprint. « Dylan a suffisamment prouvé qu’il était un des garçons les plus rapides du peloton. C’est notre plus grosse chance de succès, nous jouons donc sa carte. Mon rôle sera de mettre le train en bonne position dans le dernier kilomètre. Notre objectif est de remporter la 1e étape samedi et de voir Dylan prendre le maillot jaune. Le lendemain, ce sera le contre-la-montre par équipes, où j’aurai un rôle important avec Tony (Martin). »

Un contre-la-montre individuel de 27,2 km est prévu le 19 juillet à Pau. « Je me réjouis de disputer le chrono de Pau. Je ne devrai tenir compte de personne », dit Wout van Aert. « Je suis curieux de voir comment cela va se passer. Ce sera la deuxième semaine. Quoi qu’il en soit, ce sera beau de disputer cette étape avec le maillot de champion de Belgique. J’espère un bon résultat mais je ne sais pas à quoi m’attendre et quel sera mon état de fraîcheur en deuxième semaine ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous