L’Antwerp jouera cette saison devant un stade du Bosuil comble

L’Antwerp jouera cette saison devant un stade du Bosuil comble
Photo News

L’Antwerp disputera tous ses matchs à domicile devant un stade complet la saison prochaine. Le club a annoncé mercredi que les 800 derniers abonnements ont trouvé acheteur en moins de quatre heures.

« Cette campagne est un autre moment historique dans le développement du Royal Antwerp FC. Elle montre la confiance de nos supporters dans le club pour créer ensemble une histoire forte à long terme. L’Antwerp vit et est populaire tant au sein de la communauté anversoise qu’à l’extérieur », a communiqué la direction enthousiaste.

Pour les supporters qui n’ont pas d’abonnement, un système sera développé. Les abonnés peuvent mettre leurs places à disposition s’ils n’assistent pas à un match. « Nous communiquerons à ce sujet à court terme », a précisé l’Antwerp, rappelant que le club ne dispose actuellement que de 500 places en tribune principale pour ses clients professionnels.

L’Antwerp, quatrième des Playoffs 1 la saison dernière, entame la compétition le 28 juillet en déplacement à Eupen. Le premier match à domicile contre Waasland-Beveren suivra le 4 août (si ce club reste en 1A).

L’Antwerp a également annoncé l’arrivée d’un nouveau joueur : Martin Hongla, 21 ans, en provenance du club espagnol Recreativo Grenade (Div. 2aB/gr.IV). Le milieu défensif camerounais a signé un contrat pour quatre saisons. Après un passage à Grenade B, il a rejoint le noyau A en 2017. Mais il a successivement été prêté à Barcelone B en janvier 2018 et après un retour à Grenade, il est reparti en location à Karpaty, en Ukraine, en janvier 2019.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Borders
» au Public.

  2. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  3. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite