Accueil Monde Union européenne

Zone euro, Brexit... Les grands défis de Charles Michel au Conseil européen

Le Belge dispose de cinq mois pour se préparer à sa nouvelle fonction. Aidé par quelques « insiders », « Le Soir » dresse la liste des difficultés qu’il devra affronter.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Lorsqu’il se déplacera de quelques sièges autour de la table du Conseil européen pour passer de celui de Premier ministre de la Belgique au siège de président, Charles Michel ne sera que le troisième occupant de la place. Herman Van Rompuy puis Donald Tusk ont exercé la fonction avec des styles radicalement différents, et affronté des défis – des crises – peu banals. Michel devra répondre aux attentes réelles de ses actuels collègues quant à une adaptation de sa fonction aux défis à venir.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par dsti d, jeudi 4 juillet 2019, 15:25

    Il n'y a pas de vrai "executif" à l'Europe. Ce sont les chefs d'Etat qui restent en fait les maîtres. Le rôle de Michel n'est que celui d'un facilitateur.

  • Posté par Tamo Guillaume, jeudi 4 juillet 2019, 14:51

    Espérons qu'à la fin de son mandat l'Europe ne soit pas dans un état similaire à celui que connaît actuellementcttuel la Belgique...

  • Posté par Leduc Bernard, jeudi 4 juillet 2019, 9:56

    C'est parce que en fait c'est un job sans réel défi. Juste de la politique

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs