Un week-end jusqu’à 26 degrés et de la pluie: les prévisions météo région par région

Le temps va progressivement se dégrader.
Le temps va progressivement se dégrader. - Antoinette Reyners

Ce week-end, les températures vont grimper jusqu’à 26 degrés avant de redescendre la semaine prochaine, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Ce jeudi, nous connaîtrons également un temps sec et ensoleillé. Le temps se dégradera à partir de samedi, augmentant fortement le risque d’averses.

Météo : un jeudi sous le soleil

Ce jeudi, les maxima seront proches de 19 degrés à la mer, 21 degrés en Hautes-Fagnes, 23 ou 24 degrés dans le centre, et autour de 25 degrés en Lorraine belge. Dans la moitié nord du pays, des voiles d’altitudes apparaîtront progressivement.

Ce soir et durant la première partie de la nuit, les voiles d’altitude se généraliseront progressivement au sud du pays aussi. Le temps restera généralement sec. Les minima se situeront entre localement 9 degrés en Ardenne et 13 ou 14 degrés dans l’ouest.

Les prévisions dans votre région

Vendredi, le mercure va augmenter de quelques degrés. Les maxima se situeront entre 19 ou 20 degrés à la mer, 25 degrés dans le centre et 27 degrés en Lorraine belge. Le temps restera sec avec des périodes de soleil et quelques bancs de nuages moyens et élevés. Dans le courant de la journée, le temps deviendra généralement ensoleillé à quelques voiles d’altitude près. Le soir et la nuit prochaine, le ciel sera d’abord peu nuageux et plus tard souvent dégagé. Les minima descendront entre 9 degrés en Hautes-Fagnes et 13 ou 14 degrés en Flandre.

Samedi, les maxima seront compris entre 20 degrés à la mer et 26 degrés en Campine et en Lorraine belge. Le temps sera d’abord ensoleillé sur la plupart des régions. Dans le courant de la journée, des cumulus se développeront et dans l’extrême sud du pays, une ondée est possible. L’après-midi, la nébulosité augmentera depuis le nord et en soirée, quelques faibles pluies seront possibles, principalement dans la moitié nord du pays.

>>Nos prévisions météo région par région

Dimanche, le front quittera le pays par le sud. Quelques gouttes de pluie seront encore possibles tôt au petit matin dans l’extrême sud du pays. Dans le courant de la journée, le ciel deviendra peu à partiellement nuageux avec principalement dans le nord et l’est du pays, un risque d’une ondée locale. Il fera plus frais avec des maxima de 17 à 21 degrés, sous un vent modéré de nord.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite