Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Romain Bardet, leader chez AG2R-La Mondiale: «Le Tour de France doit s’aborder avec humilité»

Romain Bardet sera le leader de l’équipe française AG2R-La Mondiale pour le 106e Tour de France qui sera lancé samedi à Bruxelles. Le vice-champion du monde en 2018 entend tout faire pour répondre à l’attente du public français, qui attend un successeur à Bernard Hinault, dernier vainqueur français du Tour de France en 1985.

Temps de lecture: 2 min

Deuxième du Tour du Haut-Var, 5e de Paris-Nice, 9e de l’Amstel Gold Race, 13e de la Flèche Wallonne, 21e de Liège-Bastogne-Liège et récent 10e du Critérium du Dauphiné, Romain Bardet, qui avait terminé 6e du Tour en 2018, n’a pas encore levé les bras cette saison. Sixième du Tour de France 2018, Bardet aborde la Grande Boucle avec détermination.

« Mais le Tour s’aborde toujours avec humilité », a-t-il commenté jeudi à Bruxelles, lors du point presse de son équipe. « Voilà trois belles semaines de course qui s’annoncent et j’espère que le meilleur est à venir. Je suis certain que le travail et la persévérance de l’équipe paieront. »

« Une dizaine de prétendants »

Malgré l’absence de quelques ténors, dont le Britannique Chris Froome, Romain Bardet, n’entrevoit pas une course facile. « Je vois une dizaine de prétendants qui sont au top de leur forme, entre autres Bernal, le vainqueur sortant Thomas et leur groupe Ineos, Fuglsang, Yates, Quintana, Landa, Kruijswijk. Il va y avoir de la bagarre. À moi d’être à 100 % pour y répondre. Je sais que public français attend le successeur de Bernard Hinault. Nous aurons donc un gros support au bord de la route. Je m’engage à donner le meilleur de moi-même. Je vois ce Tour comme une grande montée en puissance, avec une première semaine assez dense, un contre-la-montre par équipes dimanche à Bruxelles où nous allons tenter d’être rapides et homogènes, pour bien se projeter dans la suite. Nous aurons très vite une arrivée au sommet, jeudi, à la Planche des Belles Filles, ce qui sera une bonne occasion de voir où j’en suis. La dernière semaine sera déterminante, avec les Alpes. »

L’approche de la Grande Boucle par l’équipe AG2R-La Mondiale sera différente en 2019. « Nous sommes 8 dans l’équipe mais nous n’avons pas toujours besoin d’être à 8 dans la roue l’un de l’autre », a souligné Bardet. « Notre approche est différente, elle vise à prendre davantage l’échappée pour que chacun puisse aller chercher une victoire, pour faire le meilleur classement général possible. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb