Accueil Opinions Cartes blanches

«Islamophobie : les leçons du génocide de Srebrenica»

Les enseignements de Srebrenica n’ont pas été tirés selon Dunja Mijatovic, commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Nermin Subašić n’avait que 19 ans lorsque des groupes paramilitaires l’ont sauvagement assassiné et ont dispersé ses restes à Srebrenica et aux alentours. Nermin ne fut pas la seule victime. Plus de 8.300 hommes, femmes et enfants ont été massacrés lors du génocide de Srebrenica, qui constitue l’une des pages les plus sombres de l’histoire récente de l’Europe. Leur destin tragique serait tombé dans l’oubli sans les Mères de Srebrenica et de Žepa.

Ces mères, épouses et sœurs ont essuyé leurs larmes et choisi de donner un sens à leur souffrance. Loin de crier vengeance, elles demandent simplement justice, depuis 24 ans. Et elles ont un message à nous faire passer : cessons de déshumaniser l’Autre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Theys Jos, vendredi 5 juillet 2019, 11:35

    Les génocides, c'est la faute des nationalistes: Cambodge, Ruanda, Holocaust. Les Islamistes par contre son du bon côté de l'histoire: Arménie, Darfur, Indonésie, Moyen-Orient....En ce qui concerne l'ex yougoslavie, seul les rémèdes de Tito ont apportés des sollutions temporaires, c'est malheureux

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs