Accueil Monde Afrique

RDC: députés invalidés réhabilités

La Cour suprême congolaise parle de « rectification d’erreurs matérielles »… En réalité, la décision d’invalidation avait provoqué des incidents dans le pays et suscité l’indignation internationale.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

La plus haute juridiction d’un Etat qui change d’avis, ça n’arrive pas tous les jours… C’est pourtant ce qu’il s’est passé au Congo mercredi avec la réhabilitation d’une trentaine de députés dont l’élection avait été invalidée pour des motifs peu clairs. Début juin et en dehors des délais prescrits par la loi (les élections remontent à décembre 2018), la Cour constitutionnelle congolaise avait invalidé l’élection de 35 députés de l’opposition dont 23 de la coalition Lamuka de Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi.

Les sièges avaient ensuite été attribués principalement à des représentants de la coalition FCC de l’ex-président Kabila (qui compte déjà plus 300 sièges sur un total de 500). Ce qui avait provoqué de sérieux incidents un peu partout dans le pays, notamment à Kikwit, le fief du favori à la présidentielle Martin Fayulu dont la même Cour avait rejeté le recours contre l’élection contestée de Félix Tshisekedi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs