Coalition flamande: Diependaele (N-VA) condamne un «message écœurant» d’un député Vlaams Belang

Le chef de groupe N-VA au Parlement flamand, Matthias Diependaele.
Le chef de groupe N-VA au Parlement flamand, Matthias Diependaele. - Belga

Un message écœurant, sans aucun doute ». Telle est la réaction du chef de groupe N-VA au Parlement flamand, Matthias Diependaele, à la lecture d’un tweet d’un élu Vlaams Belang qui agitait la toile jeudi.

Coalition flamande : record de durée en vue pour la formation du gouvernement

Dans ce tweet, le député flamand Sam Van Rooy (VB), nouvellement élu, se réfère à un article de presse selon lequel une piscine à Utrecht (Pays-Bas) a instauré des horaires différents pour les jeunes et les familles par crainte que les premiers ne harcèlent les secondes.

L’élu d’extrême droit a alors indiqué connaître une piscine où ces jeunes qui dérangent peuvent aller nager séparément à leur propre horaire. C’est-à-dire : la Mer Méditerranée.

Une allusion aux innombrables noyades de migrants

Beaucoup d’internautes se sont indignés en y voyant une allusion aux innombrables noyades de migrants tentant de rejoindre le continent européen en traversant la Méditerranée.

Mais pour Sam Van Rooy, ce serait un procès d’intention destiné à lui faire du tort et à justifier le cordon sanitaire. Mais à Belga, il a expliqué avoir voulu dire qu’il voulait l’expulsion de « cette racaille en grande majorité marocaine ».

Liesbeth Homans prête serment en tant que ministre-présidente flamande

Ce genre de publication et de propos peut avoir une influence sur la formation du gouvernement flamand, alors que la N-VA discute toujours avec le Vlaams Belang. Car l’Open Vld et le CD&V répètent depuis des semaines leur refus de s’asseoir à la même table que le parti d’extrême droite, en invoquant notamment des propos de Filip Dewinter, Dries Van Langenhove et Sam Van Rooy.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous