Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Patrick Lefevere sur la non-sélection de Philippe Gilbert au Tour de France : «C’était très dur émotionnellement»

Il n’a pas hésité à dire aussi ce qu’il pense des agents…

Temps de lecture: 3 min

Philippe Gilbert était le grand absent du jour, ce jeudi, lors de la présentation des participants au Tour de France 2019. Et pour cause, le coureur belge de l’équipe Deceuninck, qu’il quittera bientôt, ne prendra pas part à la Grande Boucle, dont le grand départ aura lieu à Bruxelles samedi. En effet, il n’a pas été sélectionné par sa formation pour cette épreuve. Un coup dur pour le champion belge.

À lire aussi Philippe Gilbert absent du Tour de France: un affront au coureur, à Eddy Merckx et à la Grande Boucle

Patrick Lefevere a évidemment été questionné au sujet de ce choix. Voici ce qu’il a répondu au micro de nos confrères de la RTBF : « C’était très dur émotionnellement. J’ai un cœur. J’aime bien Philippe. On a fait plusieurs tours de table avec la direction sportive : on est tous sorti avec la même idée. C’est comme ça. Scinder l’émotion et le sportif, c’est mon rôle. Les managers des coureurs n’ont pas de pitié donc moi non plus. Sera-t-il toujours chez nous l’an prochain ? Ça dépend de lui et de son agent. Malheureusement, les agents mettent déjà la pression dès février. Dans le passé, ils venaient le premier jour de repos, on concluait le deuxième jour de repos et on signait au mois d’août. Maintenant, ils veulent tous signer avant le Tour ».

À noter qu’il possède toutefois trois atouts majeurs dans son jeu avec Elia Viviani, Enric Mas et Julian Alaphilippe. Ces dernières années, l’équipe Deceuninck – Quick-Step a souvent roulé derrière les échappés mais le manager de la formation belge s’est montré assez clair à ce sujet. « Nous ne ferons pas tout le travail pour reprendre les fuyards », a assuré Lefevere jeudi lors de la présentation de son équipe.

À lire aussi Tour de France: pourquoi les Belges ne gagnent plus le Tour depuis 43 ans

« Nous avons toujours pris nos responsabilités ces dernières années », a assuré le patron de l’équipe la plus victorieuse en 2019 avec déjà 46 bouquets au compteur. « Nous étions d’ailleurs souvent seuls à rouler en tête pour reprendre l’échappée. Nous n’avons reçu que très peu de soutien, ou tardivement, des autres équipes. Tim n’est pas parmi nous, il faudra donc faire un choix. Le premier coureur qui prendra en chasse les échappés sera Kasper Asgreen. Nous savons qu’il est fort et nous espérons d’ailleurs que les autres équipes n’en profiteront pas trop », a rigolé Lefevere.

« Je pense aussi aux équipes de sprinteurs comme Jumbo-Visma ou Lotto Soudal, qui doivent aussi aider. Si nous allons moins emmener la course ? Normalement oui. Nous prendrons peut-être ce risque afin de ne pas toujours faire le sale boulot », a ponctué le manager.

>> Le Soir au coeur du Tour 2019... avec Philippe Gilbert

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Libert-Dehousse Lucien, samedi 6 juillet 2019, 9:42

    Peu importent les (mauvaises) raisons de son absence, mais l'équipe alignée sur le tour, sans Philippe Gilbert, ressemble à un poulet sans tête.

Plus de commentaires

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb