La Californie touchée par un «puissant» tremblement de terre: «Tout semble sous contrôle», dit Trump

Un magasin à Lake Isabella en Californie frappée par un séisme
Un magasin à Lake Isabella en Californie frappée par un séisme - AFP

L’État américain de Californie a été ébranlé jeudi par une secousse de magnitude 6,4, le séisme le plus puissant à frapper cette région depuis 1999, mais qui n’a fait de dégâts majeurs ni de victimes, selon les premiers bilans disponibles.

Ressenti dans un vaste périmètre, ce tremblement de terre a ranimé le spectre du « Big One », un méga-séisme potentiellement dévastateur tant redouté dans l’Ouest américain.

L’épicentre a été localisé à 4 km de profondeur dans la région de Searles Valley, dans la partie méridionale de la Californie, une zone relativement peu urbanisée située à environ 240 km au nord-est de Los Angeles, selon des données actualisées par l’Institut de géophysique des États-Unis (USGS).

Les pompiers du comté de Kern ont indiqué sur Twitter être engagés dans une vingtaine d’interventions, allant « de l’aide médicale à des feux de bâtiments dans et autour de la ville de Ridgecrest », sans faire état de victimes à ce stade.

Leurs collègues du comté de San Bernardino voisin recensaient quant à eux des dégâts à certaines routes et des bâtiments fissurés, « des canalisations d’eau rompues, des lignes électriques endommagées, des chutes de pierres sur certaines routes » mais là non plus « aucun blessé ».

Tout semble « sous contrôle » a tweeté, le président des États-Unis, Donald Trump.

Panique

Des témoins interrogés par les télévisions américaines ont raconté comment les secousses avaient ouvert les tiroirs, fait tomber les téléviseurs et surtout suscité un sentiment de panique chez de nombreux habitants.

La secousse principale, survenue à 10h35 (17h35 GMT) selon l’USGS, a été précédée et suivie de plusieurs autres répliques plus faibles en intensité.

Elle a été nettement ressentie à Los Angeles, selon des journalistes de l’AFP sur place.

« J’ai toujours vécu à Los Angeles. Cela a été le tremblement de terre le plus long que j’aie jamais ressenti », a tweeté la réalisatrice Ava DuVernay.

Aucun dégât particulier n’a été signalé dans la mégalopole californienne, où les habitants ont continué leurs activités habituelles – jogging, tonte de pelouse, etc. – en ce 4 juillet, fête nationale des États-Unis et donc jour férié.

La secousse tellurique a également été ressentie à Las Vegas, dans l’État voisin du Nevada, selon des témoins.

Séisme « puissant » pour le LAPD

« C’est un (séisme) puissant », a tweeté la police de Los Angeles, en disant toutefois ne pas avoir reçu pour l’instant d’appels justifiant des secours d’urgence.

Les premières informations disponibles à l’extérieur de la ville ne faisaient pas non plus état de dommages ni de victimes.

L’aéroport de Los Angeles a rapporté ne pas avoir subi de dégâts à ses pistes d’atterrissage.

La Californie est le plus peuplé des États d’Amérique mais l’épicentre du tremblement de terre a été localisé dans le désert de Mojave, une grande étendue peu peuplée.

« On peut s’attendre à de nombreuses répliques », a expliqué lors d’un point de presse la sismologue Lucy Jones, confirmant que c’était la secousse la plus forte ressentie en Californie du Sud depuis 1999.

La scientifique a précisé que ce séisme n’était pas survenu le long de la célèbre faille de San Andreas, celle où les spécialistes redoutent un tremblement de terre majeur surnommé « Big One » qui risquerait de provoquer le chaos à Los Angeles et le long de la côte.

La zone du séisme de jeudi est « une région avec plein de petites failles mais pas une longue faille », comme celle de San Andreas, a-t-elle expliqué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite