Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Alaphilippe, Barguil, Bernal: plusieurs prétendants au maillot à pois au Tour de France

La Grande Boucle est particulièrement montagneuse cette année.

Temps de lecture: 2 min

Le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick-Step) est le favori pour se succéder à lui-même au palmarès du trophée du meilleur grimpeur du Tour de France, mais d’autres coureurs aimeraient aussi ramener le maillot à pois dans leurs valises.

L’année dernière, Alaphilippe avait terminé en tête du classement de la montagne avec 170 points, 79 de plus que son compatriote Warren Barguil, meilleur grimpeur du Tour 2017. Rafal Majka avait pris la 3e place de ce classement, lui qui avait enfilé la tunique blanche à pois rouges en 2014 et 2016. Le Polonais de BORA-hansgrohe ne sera pas au Tour cette année.

Alaphilippe vise la victoire d’étape

Alaphilippe aborde la Grande Boucle après un printemps marqué par ses victoires aux Strade Bianche, à Milan-Sanremo, à la Flèche Wallonne et à des victoires d’étape à Tirreno-Adriatico, au Tour du Pays Basque et au Criterium du Dauphiné. Il a en outre prolongé son contrat avec son équipe Deceuninck – Quick-Step et n’aura donc pas à se préoccuper de son avenir pendant le Tour. C’est donc sans stress qu’il sera au départ à Bruxelles, avec les mêmes ambitions qu’il y a un an. « J’aimerais gagner une étape, comme en 2018 », dit l’Auvergnat. « L’année dernière, cela n’avait pas trop marché dans les premiers jours (5e de la 5e étape et 4e de la 6e, ndlr) mais j’étais resté calme et j’avais finalement enlevé ma première victoire sur le Tour dans la 10e étape. J’avais vécu un rêve en gagnant encore une étape et le maillot à pois. Je suis très motivé pour encore gagner une étape. Le maillot à pois viendra de lui-même si les pièces du puzzle s’emboîtent correctement. Mon premier objectif est la victoire d’étape ».

Warren Barguil aimerait récupérer le maillot de meilleur grimpeur qu’il avait ramené en 2017, après avoir remporté deux étapes. Le coureur d’Arkea-Samsic a connu un début de saison compliqué marqué par des chutes à Paris-Nice et au Tour de Catalogne, suivies de périodes de revalidation. Mais le Breton a été sacré champion de France dimanche, revenant juste à temps pour la bagarre dans les montagnes de la Grande Boucle.

Les autres prétendants au maillot à pois sont Thibaut Pinot, Egan Bernal et peut-être d’autres coureurs de classement, comme lorsque Chris Froome avait pris le maillot à pois en plus du jaune en 2015. Le Tour 2019 est en effet montagneux. Les favoris prendront donc des points au Grand Prix de la montagne.

Côté belge, citons Thomas De Gendt, 3e du GPM en 2017 et 2e en 2016. Il a en outre terminé meilleur grimpeur de la dernière Vuelta.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb