Chaos sur le ring de Bruxelles: le tunnel des Quatre Bras fermé jusqu’à l’heure de pointe

Chaos sur le ring de Bruxelles: le tunnel des Quatre Bras fermé jusqu’à l’heure de pointe
Belga

L’installation à haute tension, dans le tunnel des Quatre Bras de Tervuren, est endommagée, a indiqué l’agence flamande en charge des routes et du trafic vendredi en milieu de journée. La réouverture du tunnel, fermé au trafic depuis environ 7h du matin dans les deux sens à la suite d’une panne d’électricité, devrait intervenir au plus tôt pour l’heure de pointe de fin de journée.

L’entrepreneur appelé sur place à la suite de la panne a constaté des dommages à l’installation à haute tension. L’ouvrage nécessite donc des réparations supplémentaires, résume Gilles Van Goethem, porte-parole de l’Agentschap Wegen en Verkeer.

Chaos sur le ring de Bruxelles : le tunnel des Quatre Bras de Tervueren fermé suite à un problème technique

Des ouvriers travaillent actuellement à l’installation d’un système «back-up» pour rétablir l’électricité dans le tunnel. «L’objectif est de rouvrir le tunnel pour l’heure de pointe du soir», indique Gilles Van Goethem.

Vers midi, 10 kilomètres de files étaient comptabilisés sur le ring de Bruxelles dans les deux sens de circulation avant le tunnel des Quatre Bras de Tervueren, indique le Centre flamand du trafic (Vlaams Verkeerscentrum).

Les véhicules ne peuvent passer qu’en surface à cet endroit-là du ring de Bruxelles. Mais cela se déroule très difficilement, ce qui provoque d’importants embarras de circulation.

Un accident est également survenu vers 11h dans les embouteillages, à hauteur du carrefour Léonard sur le ring extérieur, indique le Centre flamand du trafic, perturbant encore un peu plus la circulation.

« Le trafic presque totalement à l’arrêt »

« Le trafic est presque totalement à l’arrêt », constate le Centre flamand du trafic. Sur le ring intérieur, les files s’allongent jusqu’à Woluwe-Saint-Etienne et jusqu’à Groenendael sur la voie extérieure.

Des files de 10 kilomètres sont observées sur le ring intérieur de Machelen. Du côté de Groenendaal, on relève près de 7 kilomètres de files sur le ring extérieur. « Evitez cette zone », souligne le Centre flamand du trafic sur Twitter. « De nombreux vacanciers sont aujourd’hui désespérément coincés dans les embouteillages. »

Cette situation provoque également des embarras à la fin de l’E411, où les véhicules sont presque à l’arrêt depuis Overijse vers la capitale, sur une distance d’environ 5 kilomètres.

Tour de France : des déviations mises en place et des lignes Stib et De Lijn modifiées à Bruxelles

On ignore encore combien de temps perdureront ces perturbations. Aucun pronostic d’heure n’a encore été communiqué pour une réouverture du tunnel, explique-t-on au Centre flamand du trafic. Celui-ci conseille dès lors aux automobilistes d’éviter autant que possible cette partie du ring.

Sur le même sujet
Économie et finances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Les derniers vrais grands accords en Belgique datent de la fin des années nonante. Depuis, ce pays est complètement paralysé.
» © Dominique Duchesnes.

    Hendrik Vuye: «Vous avez eu Leterme, puis De Wever, demain vous aurez Van Grieken…»

  2. Cette Congolaise de 36 ans, Kavugho Mbafumoja, ici à l’hôpital général de Beni ce 3 décembre, a survécu à une attaque d’un groupe armé.

    L’est du Congo, nouvelle cible du combat djihadiste

  3. TRICHET

    Jean-Claude Trichet: «Les banques centrales pourraient émettre de la cryptomonnaie»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite